Coup de pouce pour les viticulteurs après le gel

ValaisL'Interprofession de la vigne et du vin du Valais (IVV) va diviser par deux la redevance perçue auprès de ses membres.

Les vignes valaisannes avaient été souffert d'un épisode de gel au printemps.

Les vignes valaisannes avaient été souffert d'un épisode de gel au printemps. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Actuellement, la redevance liée à la production s'élève à 3 centimes par mètre carré de vignes. Elle sera réduite à 1,5 centimes, taux plancher prévu par la loi, a indiqué l'IVV mercredi dans un communiqué.

La taxe sera réduite uniquement pour la vendange 2017 et sera perçue en mai 2018. Quant à la redevance liée au commerce, elle demeurera à 3 centimes par kilo de raisin encavé. Ce coup de pouce de l'IVV doit soulager certaines entreprises vitivinicoles qui se sont retrouvées «en grande difficulté» après le gel qui a frappé le vignoble valaisan au printemps dernier. «Les estimations d'encavage présentent une baisse d'environ 35% par rapport à la moyenne d'une année de récolte normale», précise l'IVV.

Prêt bancaire d'un million de francs

La démarche, soutenue par l'Etat du Valais, entraînera pour l'IVV un manque à gagner de 1,4 million de francs en 2018. Cette diminution de recettes sera compensée par un prêt bancaire d'un million de francs à taux préférentiel négocié auprès de la Banque cantonale du Valais (BCVs). Le remboursement s'étalera sur cinq ans à raison de 200'000 francs par an dès 2018. «L'impact de cet épisode de gel sera ainsi lissé sur plusieurs années».

Pour pouvoir honorer ses créances, l'IVV table sur un budget 2018 amputé de 400'000 francs environ. «Nous allons concentrer les moyens sur nos activités-phares, essentielles pour maintenir la présence des vins valaisans sur le marché. Nous mettrons les nouveaux projets entre parenthèses en 2018», indique Gérard-Philippe Mabillard, directeur de l'IVV. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2017, 13h36

Articles en relation

Une assurance gel pour les fruits et les baies

Suisse Les producteurs de fruits et de baies pourront compter sur une assurance pour les dégâts liés au gel. Plus...

Le Valais pourra couper son vin AOC

Gel de printemps Le Conseil d'Etat valaisan autorise exceptionnellement les vignerons à couper leur production avec d'autres vins suisses, en raison des dégâts occasionnés par le gel. Plus...

Les mesures de lutte contre le gel plébiscitées

Valais Un crédit de 48 millions va permettre d'étudier de nouvelles méthodes pour préserver les cultures du froid. Plus...

«On peut parler de perte historique»

Dégâts dus au gel La perte totale due à la météo atteint 100 millions de francs pour les cultures fruitières, en Suisse, sans compter la vigne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...