Passer au contenu principal

Une dizaine de fans de glisse s'est attaquée au Petit-Chêne

Sur l'initiative du blogueur lausannois Suisse moi, pas moins de dix skieurs, lugeurs et snowboardeurs ont dévalé la fameuse rue escarpée de Lausanne, ce vendredi.

Trois, deux, un, c'est parti...
Trois, deux, un, c'est parti...
KEYSTONE/Valentin Flauraud
Skieurs, snowboardeurs et lugeurs se sont donnés rendez-vous au Petit-Chêne pour une descente de folie, le vendredi 2 mars 2018.
Skieurs, snowboardeurs et lugeurs se sont donnés rendez-vous au Petit-Chêne pour une descente de folie, le vendredi 2 mars 2018.
KEYSTONE/Valentin Flauraud
Et pourquoi pas remonter la rue du Petit-Chêne en peau de phoque?
Et pourquoi pas remonter la rue du Petit-Chêne en peau de phoque?
KEYSTONE/Valentin Flauraud
1 / 12

Désespoir pour certains, joie pour d'autres. Un généreux manteau blanc a recouvert, pour le deuxième jour consécutif, le paysage romand. Donnant des idées aux fans de glisse urbaine qui ont trouvé, notamment sur les pentes de Lausanne, toutes les conditions pour s'éclater.

Une descente collective du Petit-Chêne - que ce soit à ski, en bob, en luge ou en snowboard- a d'ailleurs été organisée à 14h, ce vendredi. C'était une initiative du blogueur vaudois Suisse moi qui, en voyant la neige tomber vendredi matin, a lancé un appel sur les réseaux sociaux. Ils sont une dizaine d'amoureux de la glisse à y avoir répondu. «C'est fabuleux, il y a tous les sports de glisse qui sont représentés, que ce soit la luge, le ski ou le snowboard. Cela fait plaisir», se réjouissait le blogueur lausannois au milieu de la descente.

Pagaille sur le réseau des TL et à Cointrin

Ce vendredi matin, l'aéroport de Genève a par ailleurs été à nouveau fermé au trafic aérien, entre 10h et 11h40. Bien que rouvert au trafic, Cointrin signale toutefois que des retards et annulations sont à prévoir. Les passagers sont invités à contacter leur compagnie aérienne pour connaître le statut de leur vol. Une deuxième journée difficile s'annonce donc pour l'aéroport après celle de jeudi où le trafic aérien avait été suspendu toute la matinée, causant l'annulation de près de 200 vols et bloquant quelque 15'000 passagers. Plus d'infos sur www.gva.ch.

En ville de Lausanne, ça patine également. Les voitures roulent au ralenti, tout comme les bus. Le site Internet des Transports Publics Lausannois annonce un «trafic fortement perturbé sur tout le réseau». Plus d'infos, ici.

Retrouvez également les photos et les vidéos de cet épisode neigeux sur notre compte instagram.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.