Passer au contenu principal

Un dispositif antismog interdit les véhicules polluants à Genève

Les conducteurs doivent acheter un macaron indiquant si leur voiture peut circuler ou non lors de pics de pollution.

Les autocollants Stick’AIR correspondent à l’impact environnemental du véhicule.
Les autocollants Stick’AIR correspondent à l’impact environnemental du véhicule.
FLORIAN CELLA

Journée historique à Genève: ce mercredi, le dispositif antismog y est mis en œuvre. En cas de pics de pollution atmosphérique, la circulation sera interdite aux véhicules dégageant trop de particules fines et d’oxydes d’azote. Pour permettre de repérer les pollueurs, un macaron Stick’AIR collé sur le pare-brise indique quel est l’impact du véhicule sur l’environnement. Il n’y aura pas de sanction (amende jusqu’à 500 francs) jusqu’au 31 mars, voire au-delà, car la Cour de justice a accordé l’effet suspensif des sanctions à la suite d’un recours du TCS (lire en encadré). La mesure concerne aussi, bien sûr, les véhicules vaudois roulant dans la Cité de Calvin...

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.