Passer au contenu principal

Un djihadiste romand préparait un attentat à Nice

Arrêté en novembre dernier, le Suisse radicalisé était le cerveau d'une cellule. Il prévoyait une attaque à Nice.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Keystone

Le jeune Yverdonnois arrêté au début novembre en France était le cerveau de la cellule djihadiste prête à entrer en action, affirme la NZZ am Sonntag.

Le journal se base sur des documents confidentiels des autorités françaises. Cet homme de 27 ans prévoyait une attaque à Nice au moyen de grenades dans un restaurant ou d'une voiture-bélier à jeter dans la foule. Il prévoyait de s'en prendre à des politiciens, des juifs ou encore des non-musulmans.

Responsable de l'achat des armes au sein de son groupuscule, l'individu a coordonné les préparatifs de cet acte sur la messagerie cryptée Telegram. Il était également en contact avec un émir en Syrie. Ce dernier serait un djihadiste ayant quitté la Suisse pour faire le djihad. Les deux hommes se connaissaient avant ce départ.

Le jeune Yverdonnois a été arrêté outre-Doubs pour des faits liés à de la violence domestique. Son épouse, interpellée dans le canton de Neuchâtel, était également impliquée dans la préparation d'attentats mais davantage par soutien que par conviction.

(ATS)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.