Doris Leuthard est en visite en Valais

PolitiqueLa conseillère fédérale PDC a rencontré le Conseil d'Etat, jeudi. Le Lötschberg figurait parmi les thèmes traités.

Doris Leuthard était entourée de tout le Conseil d'Etat valaisan, jeudi.

Doris Leuthard était entourée de tout le Conseil d'Etat valaisan, jeudi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conseillère fédérale Doris Leuthard s'est rendue jeudi en Valais où elle a rencontré le conseil d'Etat au complet. Elle a évoqué plusieurs dossiers dont le Lötschberg, la 3e correction du Rhône, la ligne à haute tension entre Chamoson et Chippis ainsi que les JO.

«Nous avons abordé beaucoup de sujets», a indiqué Doris Leuthard devant la presse réunie à Sion. «Mais pour la première fois, nous n'avons pas parlé du loup», a poursuivi dans un sourire la conseillère fédérale.

Le Lötschberg figurait parmi les thèmes traités. Le doublement du tunnel ne fait pas partie des plans du Conseil fédéral pour l'aménagement de l'infrastructure ferroviaire à l'horizon 2035.

«Nous connaissons l'intérêt du Valais pour ce projet et personne ne conteste son importance pour le transport des personnes et des marchandises. Mais il s'agit d'un projet très coûteux», a rappelé Doris Leuthard. Pour le conseil fédéral, la rentabilité du projet doit encore être améliorée pour éviter une hausse des prix des billets.

Un travail sérieux

En ce qui concerne le projet Rhône 3, la 3e correction du fleuve, les coûts ont pris l'ascenseur. Ils sont passés de 2 milliards environ annoncés en 2015 à 3,4 milliards de francs - ce dernier montant inclut entre autres les frais d'études, de personnel et ceux liés aux mesures d'accompagnement agricole. Berne a demandé une expertise externe.

La cheffe du département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication s'est voulue rassurante: «Nous savons qu'il s'agit d'un projet très coûteux mais nécessaire. Nous allons revoir les coûts estimés par le canton. Les travaux réalisés jusqu'à maintenant sont sérieux et le gouvernement a fait jusqu'à maintenant un travail sérieux», a-t-elle souligné.

Le TF a tranché

Les journalistes ont interrogé Doris Leuthard sur la ligne aérienne à très haute tension (THT) entre Chamoson et Chippis et sur son sentiment personnel quant à son impact sur le paysage. La ministre a rappelé que le tribunal fédéral avait rejeté le recours de ceux qui souhaitaient une ligne enterrée et qu'il s'agit donc de se plier à cette décision de justice. «Mon sentiment personnel compte à la maison mais pas dans ma fonction».

Doris Leuthard a encore rappelé le soutien apporté par la Confédération à la candidature de Sion pour les JO d'hiver 2026. Le vote des Valaisans le 10 juin prochain est attendu «avec intérêt». (ats/nxp)

Créé: 22.02.2018, 17h24

Articles en relation

L’affaire CarPostal va aussi égratigner Doris Leuthard

Economie La conseillère fédérale va devoir s’expliquer lors de la prochaine session parlementaire. Un débat urgent a été demandé. Plus...

Succession Leuthard: Gerhard Pfister candidat?

Suisse Le président du PDC, s'il se lance, pourrait faire figure de favori dans la course à la succession de la conseillère fédérale. Plus...

Pour Leuthard, il faut cesser de spéculer

CarPostal La directrice de La Poste Susanne Ruoff conserve la confiance du Conseil fédéral malgré le scandale comptable qui secoue CarPostal. Plus...

Des politiques mettent Susanne Ruoff sous pression

CarPostal Doris Leuthard se dit déçue par l'affaire CarPostal. Plusieurs parlementaires aimeraient que la directrice du géant jaune Susanne Ruoff parte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...