Elections fédérales: pas de grosse surprise à venir

JuraLes élections fédérales ne devraient pas révéler de grosse surprise dans le Jura, avec le PS et le PDC en embuscade.

Le ministre PDC est l'un des ténors de la politique jurassienne.

Le ministre PDC est l'un des ténors de la politique jurassienne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les élections fédérales dans le canton du Jura ne devraient pas réserver de surprises. Les deux plus importants partis, le PDC et le PS, devraient continuer à se partager les deux sièges au Conseil national et les deux sièges au Conseil des Etats.

L'un des principaux enjeux résidera dans la course au Conseil des Etats. Les sortants, la démocrate-chrétienne Anne Seydoux-Christe, ainsi que le socialiste Claude Hêche, ne peuvent pas briguer un 4e mandat, conformément au droit cantonal jurassien.

Ce double départ suscite des convoitises. Mais il est peu probable que ces deux sièges échappent au PDC et au PS. Depuis plus de 20 ans, les deux plus importantes formations du canton du Jura se partagent les fauteuils à la Chambre des cantons.

Retour d'Elisabeth Baume-Schneider

C'est l'ancienne ministre socialiste Elisabeth Baume-Schneider qui sera en course pour tenter de conserver le siège laissé vacant par Claude Hêche. Agée de 55 ans, la citoyenne des Franches-Montagnes exprime ainsi son envie de retourner sur la scène politique.

Ministre de 2002 à 2015, Elisabeth Baume-Schneider est directrice de la Haute école de travail social et de la santé du canton de Vaud. En vue des fédérales, elle a comme colistière Mathilde Crevoisier Crelier, élue du législatif de Porrentruy. Le PSJ présente donc une liste 100% féminine pour les Etats.

Ministre en course

C'est un ténor de la politique jurassienne qui devrait accompagner l'ancienne ministre dans la campagne électorale. Comme pressenti depuis longtemps, le ministre PDC Charles Juillard est candidat à la candidature au Conseil des Etats. Son parti espère ainsi conserver le siège laissé vacant par Anne Seydoux-Christe.

La candidature de Charles Juillard doit encore être avalisée par le Congrès du PDC le 28 juin. Mais cette étape ne devrait être qu'une pure formalité. Depuis plusieurs mois, le nom du grand argentier était régulièrement évoqué dans la course au Conseil des Etats.

S'il est élu, Charles Juillard ne pourra pas siéger en même temps au Gouvernement jurassien et à la Chambre des cantons, la constitution cantonale jurassienne interdisant en effet ce cumul des mandats. Au gouvernement depuis douze ans, l'Ajoulot est élu jusqu'à fin 2020.

Homme fort du Gouvernement jurassien, Charles Juillard mènera de front sa campagne électorale avec sa fonction de ministre si le Congrès valide sa candidature. S'il est élu à Berne, il annoncera sa démission du Gouvernement. Le vice-président du PDC Suisse figure sur une liste avec la députée au Parlement Françoise Chaignat.

Poids du PS et du PDC

La socialiste Elisabeth Baume-Schneider et le PDC Charles Juillard, sous réserve que le Congrès avalise sa candidature le 28 juin, sont presque assurés d'être élus. Tout autre résultat constituerait une énorme surprise.

Le PDC et le PS devraient donc continuer à se partager les fauteuils au Conseil des Etats en raison de leur force électorale dans le Jura et de la personnalité des deux candidats. Il est peu probable que les autres partis puissent contrecarrer les ambitions électorales des deux plus importants partis du canton.

Premiers à dévoiler leurs listes, les Verts ont choisi Pauline Godat et Jean-Marc Comment pour le Conseil des Etats. Le PLR, l'UDC, le Parti chrétien-social indépendant (PCSI) et la gauche alternative n'ont pas encore désigné leurs candidats pour les élections fédérales.

Deux sortants au National

Dans la course au Conseil national, le PS lance Pierre-Alain Fridez pour un 3e mandat. Il a comme colistier le député de Glovelier au Parlement Loïc Dobler. Agé de 32 ans, l'ancien président du PSJ pourrait créer la surprise et devancer au final le sortant. Mais le siège devrait rester en mains socialistes.

Dans les rangs du PDC, le sortant Jean-Paul Gschwind est candidat à la candidature. Il aurait comme colistière la députée au Parlement jurassien Anne Froidevaux, âgée de 34 ans. Toutes les candidatures du PDC doivent encore être approuvées par le Congrès.

Pas d'apparentement PLR-UDC

Le PLR se lancera dans la course au Conseil national et peut-être aussi dans celle au Conseil des Etats. Il prendra une décision lors du Congrès d'investiture des candidats le 26 juin. Mais une chose est acquise, il n'y aura pas d'apparentement avec l'UDC. Une telle alliance avait permis à l'UDC Dominique Baettig d'être élu en 2007. (ats/nxp)

Créé: 23.05.2019, 16h13

Articles en relation

La moitié des sièges genevois est à repourvoir

Elections fédérales Les partis à Genève lorgnent les élections fédérales de l'automne avec gourmandise. Le canton aura droit à un douzième siège au Conseil national. Plus...

UDC Fribourg: Pierre-André Page candidat

Course aux Etats L'UDC du canton de Fribourg lance Pierre-André Page dans la course au Conseil des Etats pour les élections fédérales du 20 octobre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.