Passer au contenu principal

FédéralesJura: les candidats sortants sont favoris

Alors que l'échéance des élections fédérales approche, les Jurassiens pourraient réélire deux sortants pour un troisième mandat.

Pierre-Alain Fridez veut rempiler pour un troisième mandat au Conseil national.
Pierre-Alain Fridez veut rempiler pour un troisième mandat au Conseil national.
Photo d'archives, Keystone

Dans la course au Conseil national, les deux sortants, le socialiste Pierre-Alain Fridez et le démocrate-chrétien Jean-Paul Gschwind, briguent un 3e mandat. Bénéficiant de la prime aux sortants, ils partent favoris face à leurs colistiers.

Pierre-Alain Fridez figure sur une liste avec le député de Glovelier Loïc Dobler. Agé de 32 ans, Loïc Dobler a été président du Parti socialiste jurassien (PSJ). Cet outsider pourrait créer la surprise et devancer au final le sortant. Mais le siège devrait rester en mains socialistes.

Dans les rangs du PDC, Jean-Paul Gschwind a comme colistière Anne Froidevaux. Agée de 34 ans, députée au Parlement, Anne Froidevaux pourrait profiter d'un effet femmes et bousculer le sortant. Seule certitude, l'absence d'un apparentement entre l'UDC et le PLR fait les affaires du PDC qui devrait conserver son siège.

Avantage au PDC et au PS

Les chances des autres partis politiques jurassiens de décrocher un siège au Conseil national paraissent relativement faibles. Le mode d'élection à la proportionnelle favorise les deux principaux partis.

Le PLR, qui présente 6 candidats, n'a pas voulu d'un apparentement avec l'UDC. Cette alliance avait permis au candidat UDC Dominique Baettig d'être élu en 2007. Le PLR a aussi renoncé à se lancer dans la course aux Etats, le mode d'élection étant, dans le Jura, aussi à la proportionnelle.

Le Parti chrétien-social indépendant (PCSI) avec 3 listes, l'UDC également avec 3 listes et les Verts avec 2 listes sont aussi en course pour la Chambre du peuple. Pour la première fois, le Parti évangélique (PEV) présente une liste dans le canton du Jura.

Pas d'alliance à gauche

Il n'y aura pas d'apparentements à gauche et au centre-gauche de l'échiquier politique. Le PS a refusé une large alliance regroupant les Verts et le PCSI. Il était favorable à une alliance avec ses alliés traditionnels mais pas avec le PCSI . La gauche alternative CS-POP n'a pas déposé de liste.

Même scénario à droite: le PLR et l'UDC n'ont pas passé d'alliance. Le PLR, l'UDC et le PDC ne disposent d'apparentements qu'entre leurs différentes listes à l'interne, tout comme à gauche. Au total, 34 candidats sur 17 listes sont en course pour les 2 sièges jurassiens. Jamais il n'y a eu autant de candidats.

Pas de surprises aux Etats

Dans la course au Conseil des Etats, les jeux semblent faits. Il est peu probable que ces deux sièges échappent au PDC et au PS. Depuis plus de 20 ans, les deux plus importantes formations du canton du Jura se partagent les fauteuils à la Chambre des cantons.

Les sortants, la démocrate-chrétienne Anne Seydoux-Christe ainsi que le socialiste Claude Hêche, ne peuvent pas briguer un 4e mandat, conformément au droit cantonal jurassien.

Ministre en course

C'est un ténor de la politique jurassienne qui devrait permettre au PDC de conserver le siège laissé vacant par Anne Seydoux-Christe, le ministre des finances Charles Juillard. Considéré comme l'homme fort du Gouvernement jurassien, le vice-président du PDC suisse mène de front sa campagne électorale avec sa fonction de ministre.

S'il est élu, Charles Juillard ne pourra pas siéger en même temps au Gouvernement jurassien et à la Chambre des cantons, la constitution cantonale jurassienne interdisant ce cumul des mandats. Il figure sur une liste avec la députée au Parlement Françoise Chaignat.

Retour d'Elisabeth Baume-Schneider

C'est l'ancienne ministre socialiste Elisabeth Baume-Schneider qui sera en course pour tenter de conserver le siège laissé vacant par Claude Hêche. Agée de 55 ans, la citoyenne des Franches-Montagnes exprime ainsi son envie de retourner sur la scène politique.

Ministre de 2002 à 2015, Elisabeth Baume-Schneider est directrice de la Haute école de travail social et de la santé du canton de Vaud. En vue des fédérales, elle a comme colistière Mathilde Crevoisier Crelier, élue du législatif de Porrentruy. Les Verts et l'UDC présentent chacun une liste.

La socialiste Elisabeth Baume-Schneider et le PDC Charles Juillard sont presque assurés d'être élus. Tout autre résultat constituerait une énorme surprise. Le PDC et le PS devraient donc continuer à se partager les fauteuils au Conseil des Etats en raison de leur force électorale dans le Jura et de la personnalité des deux candidats.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.