Environ 400 délégués en congrès à Genève

UniaGenève accueille en fin de semaine le congrès d'Unia, afin de faire un point global sur la situation des combats menés.

Le manque de protection face au licenciement sera au coeur des discussions.

Le manque de protection face au licenciement sera au coeur des discussions. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Environ 400 délégués du plus grand syndicat de Suisse sont attendus en fin de semaine, dans la ville du bout du lac. Les débats feront un bilan des luttes récentes et évoqueront les défis qui attendent les défenseurs des salariés.

Le manque de protection face au licenciement constituera un des thèmes majeurs de réflexion des participants au congrès. Même si cette question fait désormais partie de l'agenda politique, le combat doit continuer, a fait remarquer lundi devant la presse le secrétaire régional d'Unia Genève, Alessandro Pelizzari.

«Nous constatons une recrudescence de licenciements touchant des femmes qui reviennent de congé maternité, ou de seniors mis à la porte de plus en plus jeunes», a souligné le syndicaliste Michel Schweri. Aujourd'hui, le licenciement fait partie des outils de management parmi les plus utilisés, a-t-il ajouté.

Les délégués d'Unia se pencheront aussi sur la flexibilisation du temps de travail, sur les retraites, sur les discriminations et sur la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse. Concernant ce dernier sujet, il sera difficile de trouver un consensus sans protection des travailleurs, a relevé M. Pelizzari.

Un livre souvenir

Chaque participant au congrès recevra en outre un livre qui rappelle le combat qu'ont mené les quelque 1500 employés de l'entreprise Merck Serono, à Genève, en 2012. Ces salariés ont été victimes du plus important licenciement collectif qu'a connu à ce jour le canton de bout du lac.

Ce cas illustre les limites du cadre légal suisse en matière de protection contre les licenciements, a souligné M. Pelizzari. Le livre, en trois langues, se présente comme «un travail de mémoire». Il contient des témoignages et des photos. Il parle aussi de souffrance humaine, a ajouté M. Schweri.

Quadriennal

Le congrès du syndicat Unia a lieu tous les quatre ans. Il permet au syndicat de faire le point sur ses activités et de discuter de la stratégie à adopter pour les années à venir. Le précédent congrès s'était déroulé à Zurich en 2012. Unia compte plus de 200'000 membres, a rappelé sa présidente centrale, Vania Alleva. (ats/nxp)

Créé: 24.10.2016, 15h06

Articles en relation

Unia se sépare d'un chef accusé de harcèlement

Suisse Le syndicat tire les conséquences du comportement déplacé d'un de ses collaborateurs. Plus...

Unia a essayé de protéger l'auteur de sextos

Suisse Accusé de harcèlement sexuel, Roman Burger, responsable zurichois d'Unia, a dû quitter ses fonctions. Mais son syndicat a tout fait pour qu'il reste. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...