Passer au contenu principal

Comment une équipe romande a acheté des masques en Chine

Face au risque de pénurie, des professionnels de la santé et du commerce international se sont démenés pour trouver du matériel médical. Ils nous racontent leur saga.

Un avion-cargo atterrit à Cointrin avec gants, blouses, masques et thermomètres chinois. Il a fallu moins d’un mois pour monter l’opération.
Un avion-cargo atterrit à Cointrin avec gants, blouses, masques et thermomètres chinois. Il a fallu moins d’un mois pour monter l’opération.
DR

«Quand on a vu cet avion atterrir à Genève, on s’est dit: «Ça a marché!» raconte Julien Subilia, avocat-conseil à Lausanne et cofondateur d’Aviation sans frontières Suisse. C’était lundi dernier, à 13h30. L’engin ne transportait aucun passager, mais 92 tonnes de matériel médical. Gants, blouses, masques et thermomètres sont depuis distribués aux hôpitaux romands et tessinois qui ont participé à la commande. Le point d’orgue d’une aventure humaine allant de Shanghai à la Suisse et rendue possible grâce à des carnets d’adresse fournis, de la bonne volonté et un peu de chance.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.