Passer au contenu principal

Anniversaire«Malgré son esprit frondeur, le Valais reste suisse»

Le Valais rejoignait la Suisse le 7 août 1815. A l'occasion du bicentenaire, Jacques Melly a souligné l'attachement du canton à la Suisse.

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a tenu un discours lors des festivités du bicentenaire à Sion.  (Vendredi 7 juillet 2015)
Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a tenu un discours lors des festivités du bicentenaire à Sion. (Vendredi 7 juillet 2015)
Reuters
La population déambule entre les stands sur la rue du Grand-Pont lors des festivités du bicentenaire à Sion.  (Vendredi 7 juillet 2015)
La population déambule entre les stands sur la rue du Grand-Pont lors des festivités du bicentenaire à Sion. (Vendredi 7 juillet 2015)
Keystone
Le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann (à gauche) parle avec Pascal Couchepin (à droite), ancien Conseiller fédéral, lors des festivités du bicentenaire à Sion. (7 août 2015)
Le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann (à gauche) parle avec Pascal Couchepin (à droite), ancien Conseiller fédéral, lors des festivités du bicentenaire à Sion. (7 août 2015)
Reuters
1 / 25

Le 7 août 1815, le Valais ratifiait l'acte de réunion à la Confédération, devenant le 20e canton suisse. Deux siècles plus tard, l'événement est célébré en grande pompe à Sion.

L'adhésion du Valais à la Confédération a été profitable pour les deux parties. «Sans le Valais et son engagement passionné, la Suisse ne serait pas ce qu'elle est», a déclaré le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann vendredi lors de son allocution.

Le Valais et la Suisse se sont engagés sur le long terme en 1815. Le cinquième et dernier article de l'acte de réunion ne laisse pas planer le doute: «Par la ratification du présent traité, la réunion sera achevée et définitivement arrêtée à perpétuité».

Deux siècles plus tard, l'idylle est toujours d'actualité. «Ce passé que nous célébrons est l'avenir que nos ancêtres ont voulu en s'associant à la Suisse», a dit le président du gouvernement valaisan Jacques Melly.

La Suisse forte de ses différences

«Le mariage n'a pas été qu'un long fleuve tranquille. Il y a beaucoup de projets, il y a aussi de nombreux problèmes. Mais malgré son esprit frondeur, le Valais reste profondément suisse», a estimé Jacques Melly. La présence vendredi de représentants de tous les cantons est une marque d'estime qui le démontre.

«La Suisse tire sa force de ses contraires et le Valais en apporte la preuve», a lancé Johann Schneider-Ammann. «La patience bernoise a peut-être été inventée pour faire pièce à la fougue valaisanne», a-t-il précisé, ajoutant que «la Suisse sera toujours à vos côtés».

La fête, point d'orgue des célébrations du bicentenaire, a débuté vendredi matin à Sion. Elle se déroule de manière ininterrompue jusqu'à samedi soir. Les organisateurs, canton du Valais et ville de Sion, attendent jusqu'à 100'000 personnes.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.