Passer au contenu principal

Les étudiants s’unissent pour défendre les bourses

L’initiative soumise au vote populaire peut compter sur le soutien d’associations estudiantines, de la gauche et de syndicats.

«La diminution des bourses est une tendance générale», selon Quentin Stauffer, de la CUAE.
«La diminution des bourses est une tendance générale», selon Quentin Stauffer, de la CUAE.
Lucien Fortunati

Un comité lance sa campagne genevoise en faveur de l’initiative sur l’uniformisation des bourses. Les initiants aimeraient voir s’élever à 20% le nombre de bénéficiaires d’une allocation et augmenter le seuil minimal de celle-ci à 1800 voire 2000 francs, subvention qu’on pourrait ajuster en fonction de la situation financière de l’étudiant. A Genève et en Suisse, ils ne sont que 7% d’étudiants à compter sur une aide cantonale à ce jour. Les montants peuvent varier du simple ou double selon le canton de résidence de l’étudiant. Une situation que l’initiative souhaite rééquilibrer. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue mardi en matinée, le comité de soutien a mis le doigt sur une «problématique sous-estimée».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.