Passer au contenu principal

L’exosquelette Twice, vedette du 45e Salon des inventions

Le projet de l’EPFL sera présenté à Palexpo du 29 mars au 2 avril. Démonstrations et simulations sont prévues.

Photo d'archive Aigle, 9 septembre 2016, Présentation du premier exosquelette du laboratoire de système robotique de l'EPFL à Aigle. Il est utilisé par l'athlète de handbike Silke Pan qui s'entraîne pour les premiers jeux Cybathlon (sportifs avec prothèse et orthèse) de Zurich le 8 octobre
Photo d'archive Aigle, 9 septembre 2016, Présentation du premier exosquelette du laboratoire de système robotique de l'EPFL à Aigle. Il est utilisé par l'athlète de handbike Silke Pan qui s'entraîne pour les premiers jeux Cybathlon (sportifs avec prothèse et orthèse) de Zurich le 8 octobre
Philippe Maeder/Tamedia

Créé en 1972, le Salon international des inventions de Genève offre une plate-forme mondiale aux créateurs désireux de commercialiser leur trouvaille. Du 29 mars au 2 avril, Palexpo accueillera quelque 725 exposants qui présenteront un millier d’inventions de toutes sortes. Invité d’honneur de cette 45e édition, l’exosquelette Twice.

Actuellement mis au point par l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), il permet à un paraplégique de quitter sa chaise pour retrouver goût à la marche, voire gravir des escaliers. Entretien avec l’un de ses concepteurs, Tristan Vouga, doctorant à l’EPFL.

Que vous offre le Salon des inventions?

Une visibilité exceptionnelle! Nous serons présents sur un grand stand où le public pourra découvrir tous les aspects de notre exosquelette et son utilisation.

En quelques mots, en quoi consiste ce projet?

Il s’agit d’un robot qui permet à un handicapé moteur de quitter sa chaise pour se lever, marcher et gravir seul des escaliers. Différents modes de marche sont mis au point, avec des vitesses adaptées sur commande.

Depuis quand travaillez-vous à sa mise au point?

Notre petite équipe a commencé il y a deux ans, avec l’aide de l’entreprise de mécatronique Sonceboz et le soutien du Spin Fund NCCR, le Fonds national suisse pour l’innovation. La mise au point de notre prototype a nécessité environ dix-huit mois. Actuellement, nous faisons des essais avec l’athlète paraplégique Silke Pan, qui a participé en octobre dernier à Zurich au premier Cybathlon (ndlr: championnat du monde réservé aux athlètes bioniques).

Il y a un pas entre le projet et sa réalisation, et surtout sa commercialisation…

En effet. Nous espérons le mettre sur le marché dans deux ans. D’ici là, il nous faut notamment passer les tests de validation clinique prouvant que notre exosquelette, qui a la particularité d’être ultraléger (environ 15 kilos), est sûr et ne comporte pas de contre-indications. Car nous voulons toucher un public le plus large possible. Le plus grand défi, c’est l’interaction entre l’humain et les éléments mécaniques. Puis nous chercherons des investisseurs. Certains nous ont déjà approchés. En ce sens, la Salon des inventions est une magnifique vitrine.

Le public pourra essayer l’exosquelette?

Non, mais un simulateur permettra aux visiteurs de se faire une idée précise de son fonctionnement, et Silke Pan sera présente chaque jour pour effectuer des démonstrations.

----------

Salon international des inventions Halle 7 de Palexpo du 29 mars au 2 avril. Toutes les infos sur www.inventions-geneva.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.