La facture de 35 millions que n'assume pas l'Etat

ValaisSelon un rapport de l'ancien chef du service de l'environnement valaisan, l'Etat aurait tenté de ne pas payer une facture liée à la dépollution du tracé de l'A9.

Une vue du chantier de l'autoroute A9, en Valais.

Une vue du chantier de l'autoroute A9, en Valais. Image: Photo d'archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton du Valais aurait tenté de ne pas assumer une facture de près de 35 millions liée à la dépollution du tracé de la future autoroute A9 dans le Haut-Valais, selon le «Matin Dimanche». Le journal se base sur un rapport rédigé par l'ex-chef du service de l'environnement que le journal s'est procuré.

Après la découverte en 2011 du métal lourd dans les sols du tracé, l'Etat du Valais décide d'opter pour une dépollution sans suivre la procédure classique, c'est-à-dire sans rechercher les responsables, afin de gagner du temps. Cette décision l'engage à assumer tous les frais. Mais la facture, qui risque de dépasser les 30 millions, inquiète le gouvernement qui se tourne vers la Confédération qui finit par accepter de payer. Le journal écrit que, selon le rapport de Joël Rossier, ce serait l'existence d'une analyse en main du canton qui aurait fait céder la Confédération.

Réalisée par l'institut fédéral EAWAG en 1991, cette dernière révèle du mercure dans un sol proche du canal et donc du futur tracé de l'autoroute. «Cette découverte fondamentale indique que si tout le poids nécessaire avait été donné à cette analyse faite par la Confédération, on aurait pu pratiquer des analyses complémentaires de mercure dès 1991, sachant que 98% des terrains de l'autoroute ont été achetés après cette date! Ainsi, les routes nationales auraient pu réagir dès 1991», indique Joël Rossier dans son rapport cité par le «Matin Dimanche». (ats/nxp)

Créé: 17.11.2019, 08h47

Articles en relation

La raison du départ du chef de l'environnement

Valais Joël Rossier explique dans des rapports les causes de son départ après la pollution à la bendizine d'une nappe phréatique près de l'ancienne décharge de Gamsenried. Plus...

Enquête au service de l'environnement valaisan

Canton du Valais Le rapport remis par l'ex-chef du SEN Joël Rossier va faire l'objet d'une investigation de la part de la commission de gestion du gouvernement. Plus...

Le Conseil d'Etat se défend face à Joël Rossier

Canton du Valais Le gouvernement explique que «l'esprit de collaboration» n'était pas suffisant pour une poursuite harmonieuse des rapports de travail avec Joël Rossier. Plus...

La pollution à la benzidine préoccupe les Valaisans

Suisse Plusieurs députés valaisans ont évoqué vendredi la pollution à la benzidine liée à l'ancienne décharge de Gamsenried. Un nouveau contrôle est prévu en décembre. Plus...

Pollution à la benzidine dans des puits du Haut-Valais

Suisse Les utilisateurs de deux puits d'irrigation, situés dans la région de l'ex-décharge de Gamsenried, ont été priés de ne plus utiliser leur eau. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.