Fusion de communes: l'informatique à l'aide

Canton du ValaisUn nouvel outil informatique doit permettre aux communes valaisannes intéressées par une fusion d'y voir plus clair.

Frédéric Favre, le conseiller d’Etat en charge de la sécurité, a rappelé que le cityoen «demeurera souverain».

Frédéric Favre, le conseiller d’Etat en charge de la sécurité, a rappelé que le cityoen «demeurera souverain». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Etat du Valais joue les pionniers en Suisse romande. Il se dote d’un outil afin de permettre aux communes intéressées à une fusion de réfléchir davantage en profondeur et régionalement. Un document excel voit le jour en ce sens.

«Cet outil doit permettre aux communes d’effectuer leur analyse en toute autonomie, tout en tenant compte de dimensions externes», résume Nils Soguel, vice-directeur de l’Institut de hautes études en administration publique (l’IDHEAP). Pour le professeur, les effets d’une fusion débordent du périmètre des entités concernées et tendent à modifier les équilibres régionaux.

L’étude veut permettre de développer une vision du tissu communal valaisan à l’horizon 30-50 ans. Le rapport défend la vision d’un canton composé de communes à vocation prioritairement résidentielle, d'entités de montagne et/ou de villes ou cumulant deux de ces critères.

Une taille critique

«Concrètement, la réflexion tourne autour de six thématiques dites externes», détaille Gilles Léchot, de la société Compass Management Service à la base de l’étude. «Les communes désireuses de fusionner doivent tenir compte de leur positionnement stratégique et de la cohérence territoriale de leurs éventuelles futures communes (positionnement, topographie, etc...)».

Celles-ci doivent atteindre une taille critique, gérer un maximum de tâches à l’interne et répondre à un intérêt général. Enfin, aucune commune ne devrait être mise à l’écart, ajoute M.Léchot. L’aide aux futures études de fusions issue du canton (30'000 francs par commune) sera désormais conditionnée à l’utilisation de cet outil.

Autonomie garantie

«Le canton n’a pas de carte du Valais de demain, il ne veut rien imposer», a rappelé, lundi en conférence de presse, Frédéric Favre, le conseiller d’Etat en charge de la sécurité, des institutions et du sport. Sur les questions des fusions, le citoyen demeurera souverain, a-t-il assuré.

«Un statu quo est toutefois difficilement tenable, à l’avenir», avoue Gilles Léchot. Aujourd’hui, les communes les plus intéressées à fusionner sont celles qui ont moins de 3000 habitants ou plus de 6000, constate-t-il.

Frédéric Favre s’est pour sa part gardé d’indiquer le nombre de communes idéal pour le Valais de demain. L’élu PLR estime cependant que «le fait de développer les collaborations intercommunales arrive au bout d’un cycle. Les communes perdent de l’autonomie lorsque des associations gèrent des grands piliers de la vie communale». Nombreuses réflexions

Au 1er janvier 2021, le Valais sera formé de 122 communes, contre 163 en 1990. Le canton compte encore 32 entités de moins de 500 habitants. Le 24 novembre dernier, les citoyens de Collonges avaient refusé leur mariage avec Saint-Maurice.

Actuellement, une soixantaine de communes réfléchissent à leur avenir. Plusieurs d'entre elles ont lancé des processus de réflexion. C’est le cas de Collombey-Muraz et de Monthey. Les deux voisines chablaisiennes pourraient former, dès le 1er janvier 2025, une entité de quelque 28'000 habitants. Enfin, l’étude a également mis en exergue le peu de poids des villes valaisannes, y compris Sion, au niveau fédéral. (ats/nxp)

Créé: 03.02.2020, 12h03

Articles en relation

Fribourg prêt à accueillir une commune bernoise

Canton de Fribourg Le peuple fribourgeois se prononcera le 9 février prochain sur la fusion de la commune de Clavaleyres (BE) avec Morat (FR). Plus...

Des communes sarinoises projettent de fusionner

Canton de Fribourg Une nouvelle fusion de trois communes se profile à l'horizon dans le canton de Fribourg. Votation le 9 février prochain. Plus...

Fusion des communes de Clavaleyres et Morat

Canton de Fribourg Le rattachement de la commune bernoise de Clavaleyres à celle fribourgeoise de Morat a été approuvé, mardi à Fribourg. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.