Genève Aéroport chauffé et refroidi par l'eau du lac

SuisseAfin d'alimenter ses infrastructures avec de l'énergie 100% renouvelable, l'aéroport de Genève va investir 80 millions de francs pour accueillir GeniLac.

Le raccordement de Genève Aéroport à GeniLac lui permettra de chauffer et refroidir ses bâtiments avec l'eau du Léman. (Photo d'illustration)

Le raccordement de Genève Aéroport à GeniLac lui permettra de chauffer et refroidir ses bâtiments avec l'eau du Léman. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève Aéroport s'est engagé à alimenter la totalité de ses infrastructures avec de l'énergie 100% renouvelable d'ici à 2025. «Avec son raccordement à GeniLac, cet objectif devient une réalité», explique le directeur général André Schneider, cité dans un communiqué.

La plate-forme investira environ 80 millions de francs dans les réseaux et les centrales thermiques pour accueillir GeniLac. Dès 2023, elle pourra progressivement chauffer et refroidir ses bâtiments avec l'eau du Léman. L'engagement pris est de trente ans, précise le communiqué.

Conduites souterraines

GeniLac est une solution thermique innovante développée par les SIG. L'eau du Léman est captée à 45 mètres de profondeur, à une température moyenne de sept degrés. Transportée dans des conduites souterraines jusqu'aux bâtiments raccordés, elle permet de rafraîchir les bâtiments en été. En hiver, avec l'adjonction de pompes à chaleur, le système produit du chauffage.

En remplaçant les chaudières ainsi que les climatisations, GeniLac fera baisser à terme les émissions de CO2 du canton de 70'000 tonnes par an. Ce réseau devrait atteindre les 30 km et s'étendra de la rive gauche à la rive droite, jusqu'au quartier de l'Étang à Meyrin notamment.

«L'engagement de Genève Aéroport était primordial, car il nous a permis de développer le projet GeniLac dans la zone aéroportuaire. Ainsi de nombreux bâtiments pourront se passer des énergies fossiles et polluantes», s'est réjoui Christian Brunier, directeur général des SIG.

Rachat de chaleur

Genève Aéroport construira une centrale thermique dès l'été 2020. Le crédit d'investissement de 24 millions correspondant a été validé mardi par le conseil d'administration. D'une surface de 1900 m2, cette centrale abritera des pompes à chaleur haute performance pour produire le chauffage des infrastructures de la plate-forme et de ses partenaires.

Le surplus de chaleur produit par les pompes à chaleur de Genève Aéroport sera réinjecté dans le réseau SIG. Un contrat de rachat d'énergie a également été signé jeudi par les deux parties.

Réduction des émissions de CO2

Avec son raccordement à GeniLac, Genève Aéroport pourra abandonner sa chaufferie au fioul consommant deux millions de litres de mazout par an et datant des années 70. Le site aéroportuaire réduira ainsi ses émissions de CO2 de 5300 tonnes par an.

Le canton de Genève se réjouit du rapprochement entre Genève Aéroport et les SIG. Le raccordement de l'aéroport à GeniLac contribuera à réduire la dépendance aux énergies fossiles du canton, selon Serge Dal Busco, chef du Département des infrastructures. (ats/nxp)

Créé: 07.11.2019, 13h42

Articles en relation

Énergie: les grands lacs recèlent un gros potentiel

Suisse Les plans d'eau suisses sont sous-exploités en termes d'approvisionnement en chaleur. Plus...

800 millions pour se chauffer avec l’eau du lac

Genève Les SIG ont lancé le principal chantier de Genilac, le réseau thermique qui fera économiser 70'000 tonnes de CO2 par an. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.