Genève: la Cave Valaisanne a brûlé

SinistreUn violent incendie a frappé le restaurant de la place du Cirque. De nombreux tableaux ont été réduits en cendres.

Le feu s'est déclaré à l'arrière du restaurant la Cave valaisanne.

Le feu s'est déclaré à l'arrière du restaurant la Cave valaisanne. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Peu avant 8h, ce matin, des dizaines de pompiers sont encore présents, place du Cirque et autour du bâtiment où est située la Cave Valaisanne. Une fumée âcre s'échappe encore depuis les fenêtres brisées du restaurant, côté place Béla-Bartok. Des pompiers percent le plafond du rez-de-chaussée afin de traquer les dernières braises et éviter un nouveau départ de feu.

Le boulevard Georges-Favon, importante artère, est bloquée depuis deux heures. Dès 6 heures moins quart, le Service d'incendie et de secours (SIS) reçoit une trentaine d'appels. Un violent incendie s'est déclaré dans le restaurant. Une fumée abondante monte dans les étages. Les habitants craignent pour leur vie. Des échelles sont déployées pour sauver 13 personnes dans les étages supérieurs. En tout, une quarantaine de résidents sont rapidement évacués et certains d'entre eux, intoxiqués par la fumée, sont conduits à l'hôpital. «Nous sommes intervenus avec 35 pompiers professionnels et 25 pompiers volontaires, indique le commandant Schumacher. Un poste médical avancé a été installé dans les locaux du Grütli.» La police technique et scientifique est à l'œuvre pour déterminer les causes de cet incendie. Les lignes de tram ont été stoppées et détournées.


Tableaux valaisans réduits en cendres

Avec le restaurant, les nombreux tableaux valaisans qui le décoraient ont brûlé. Il est trop tôt pour savoir s'il y a des rescapés. Jeudi matin, alors que les vitrines brisées n'étaient pas encore dissimulées par des panneaux opaques, on pouvait distinguer des cadres vides, noircis par le feu. Les toiles qu'ils contenaient n'existent plus. Avant de sinistre, quiconque prenait place dans les salles à manger remarquait les portraits de gens de Savièse et les paysages montagnards qui leur donnaient un cachet particulier.

Renseignements pris auprès de la propriétaire Julia Dumoulin et son fils Hervé-Armand, la plupart de ces peintures avaient pour auteur Paul-Léon Bléger, artiste français né à Mulhouse en 1889, dont la production valaisanne s'inscrit dans la tradition de l'École de Savièse. Un patrimoine qui remonte aux origines des propriétaires. Le grand-père d'Hervé-Armand, qui s'appelait Armand Dumoulin, et sa femme Rosa, étaient des Saviésans. Ce sont eux qui ont donné son nom au restaurant, qui s'appelait jusqu'en 1960 «Le XXe siècle».

Armand Dumoulin avait ouvert aussi l'Auberge de Savièse aux Pâquis. Diplômé de l'École hôtelière de Genève, Hervé-Armand Dumoulin a suivi les traces de son père Bernard, qui avait pris la succession d'Armand. «Il y avait aussi un tableau du Cervin dont le cadre cachait le nom d'un peintre plus coté», indique Julia Dumoulin. Était-ce un Albert Gos ou l'œuvre d'un autre membre de cette famille genevoise de peintres du Valais? S'il a brûlé, on ne le saura jamais... Benjamin Chaix

Créé: 30.01.2020, 11h26

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...