Genève: les gares CEVA n’auront pas de toilettes publiques

SanitairesLa plupart des haltes ferroviaires de la nouvelle ligne n’auront pas de WC publics. Il faudra se soulager dans les trains ou dans les environs. Cette carence fait débat.

Les usagers devront se soulager dans les trains.

Les usagers devront se soulager dans les trains. Image: Sébastien Féval/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce sera miction impossible ou presque! Il faudra avoir prévu son coup avant de se rendre dans les futures gares du CEVA, dès leur mise en service, le 15 décembre, car ces stations ferroviaires, a-t-on appris, seront pour la plupart dépourvues de toilettes publiques. Et certaines d’entre elles n’en auront pas davantage à proximité.


Lire aussi: Les CFF prennent nos vessies en otage


«Les sanitaires dans les gares CEVA seront présents dans les zones publiques autour de toutes les gares, ainsi que dans tous les trains Léman Express», fait savoir la direction du projet CEVA, en réponse aux sollicitations de la «Tribune de Genève». Faut-il comprendre qu’il n’y en aura pas dans les gares? «Pas à l’intérieur des gares mêmes, mais ils seront tout proches», précise le maître d’ouvrage. Une assertion qu’il convient de fortement relativiser, comme on va le voir.

«Dans toute la Suisse, les haltes de RER ne sont en général pas pourvues de toilettes, argumente de son côté le service de presse des CFF. Aujourd’hui, les cadences des trains ont massivement augmenté et les temps d’attente en gare se sont réduits en conséquence.» Les haltes CEVA seront desservies par quatre trains par sens et par heure, un chiffre qui passera même à six dans les gares que sont Genève-Eaux-Vives et Lancy-Pont-Rouge. Tous ces convois sont dotés de toilettes. L’ancienne régie fédérale compte 2716 WC à bord de ses trains (ce qui implique des frais d’entretien annuels de dix millions de francs) et en propose aussi dans ses «quelque 30 gares les plus fréquentées». Le petit coin est donc à la station ferroviaire ce que le galon est à l’uniforme militaire…

Eaux-Vives et water-closet

Reste que des WC tout proches des gares nous sont promis. Où donc exactement? On se tourne vers le Département cantonal du territoire, qui chapeaute le service des interfaces CEVA. Mais il s’avère modérément rassurant.

«Il n’est pas prévu de toilettes dans les projets d’aménagement des espaces publics, répond-il. On pourra néanmoins en trouver dans les galeries commerciales des Eaux-Vives et de Chêne-Bourg. De même, des toilettes sont prévues dans les locaux des infrastructures de mobilité situés à proximité des gares.»

Le diable se cache dans les détails. En effet, les CFF indiquent ainsi que seule la galerie des Eaux-Vives disposera de vrais WC publics («Payants, adaptés aux handicapés, avec table à langer», précisent-ils). Quant aux infrastructures de mobilité, on songe aux vespasiennes des futurs parking souterrain de Chêne-Bourg et vélostation de Lancy-Bachet. Il y a toutefois un hic: on ignore encore «si ces toilettes seront réservées aux seuls abonnés de ces infrastructures ou si elles pourront être utilisées par toutes et tous», précise le Département du territoire.

Rien ne semble prévu pour les besoins pressants à Champel. Quant à Lancy-Pont-Rouge, qui a un statut de gare principale, à l’instar des Eaux-Vives, et qui est déjà en service, c’est un désert sanitaire (lire ci-contre). Rien n’est annoncé pour y remédier.

Bien qu’habituées à scruter d’autres types de transit, les associations d’usagers ne restent pas indifférentes face à ce qu’elles considèrent comme une lacune. «Vu le nombre de personnes qu’on prévoit de voir passer dans ces gares qui joueront le rôle de pôles, des sanitaires font partie du service minimum qu’on peut attendre», s’offusque Lisa Mazzone, présidente genevoise de l’Association transports et environnement et conseillère nationale écologiste.

Vessies perméables s’abstenir

Le souci n’a rien d’anodin pour le président du Club genevois en fauteuil roulant: «Le fauteuil roulant regroupe surtout des para et tétraplégiques qui ont de fréquents problèmes avec leur fonction éliminatoire et doivent avoir un accès rapide aux toilettes, note Olivier Dufour. Une urgence peut arriver à n’importe qui! Il faut penser aux personnes âgées, dont le temps d’alerte est réduit.» Il s’interroge aussi sur la mise à disposition de bancs. En filigrane de ses propos, ce questionnement: bâtissons-nous nos villes pour les seuls adultes bien campés sur leurs jambes et confiants quant à l’étanchéité de leur vessie?

Peut-être a-t-on simplement compté au plus juste. «Comme il n’y a presque plus de personnel dans les gares, il n’y a plus de WC non plus, grince Michel Ducret, président de la section genevoise de la Communauté d’intérêts pour les transports publics. Mais ils pourraient au moins prévoir des sanisettes. On se repose sur les communes, j’imagine!»

Commune sollicitée

Pas faux! Le magistrat chargé de l’Aménagement à Lancy en sait quelque chose. «On vient de nous demander si nous étions d’accord d’entretenir les WC de la vélostation de Lancy-Bachet, raconte Damien Bonfanti. Mais ce n’est pas à nous d’entretenir une infrastructure cantonale alors que nous avons déjà payé près de dix millions pour les aménagements extérieurs et que nous venons de rénover des toilettes dans le quartier. C’est hallucinant de bâtir un réseau transfrontalier sans rien prévoir et de solliciter les communes à la dernière minute.»

Une note d’espoir est toutefois apportée aux anxieux de la vessie par le Département genevois du territoire. «La mise à disposition de toilettes relève des gestionnaires de l’ensemble de ces espaces (Canton et communes), qui pourront y répondre ultérieurement», conclut-il. C’est noté. On essaiera de se retenir. (24 heures)

Créé: 10.04.2019, 07h05

Articles en relation

L’horizon s’ouvre à nouveau pour le chantier du CEVA

Genève Le projet genevois n’a plus à craindre de retard dû à la polémique sur les protections acoustiques. Plus...

Le CEVA poursuit sa course d'obstacle

Chemin de fer Des oppositions ont été levées à Pinchat, mais d'autres y sont toujours en force et une enquête est en cours à Champel. Plus...

La première gare du CEVA est prête à entrer en service

Inauguration Vouée à devenir la deuxième station du canton, Lancy-Pont-Rouge accueille ses premiers passagers dans un secteur en plein chantier. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Quand la transhumance se passe de lieux d’aisances

À Lancy-Pont-Rouge, seule gare CEVA déjà en service, il n’y a pas de WC publics dans la station ou dans le voisinage, propriété des CFF. Spartiate, la gare elle-même offre des services minimaux: deux automates à en-cas et boissons fraîches regardent en chiens de faïence la paire de distributeurs de tickets. Un photomaton guette le chaland un peu plus loin. On peut donc se faire tirer le portrait, se rincer le gosier ou se remplir l’estomac. Mais pour la vidange, rien. Sur le quai, un nettoyeur en tenue orange confirme: pour les WC, c’est à bord du train. On peut aussi chercher son salut dans les cafés du quartier voisin, encore en chantier. Ils ne sont pas légion.

Que disent les rares passagers de l’absence de WC? «Cela me surprend et c’est problématique, juge Aline, usagère régulière. Je suppose qu’ils veulent s’éviter les soucis de propreté ou de drogue. Dans le centre commercial où je travaille, on a rendu payants les WC pour éviter de les retrouver dans un état lamentable.» «Oui, on ne vient pas des heures à l’avance prendre son train, mais si on a très envie et qu’un train est supprimé, on fait quoi?» demande Leandro, qui fréquente la gare tous les jours. «On prévoit ça à l’avance, conseille Sarah, flanquée de deux autres jeunes femmes. Les toilettes des gares, on évite, tout comme celles des trains. On évite même le wagon où se trouvent les WC, à cause de l’odeur.»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.