Passer au contenu principal

Genève veut débaptiser seize rues pour les accorder à des femmes

Seuls 7% des personnes ayant donné leur nom à une artère ou une place sont des femmes. Les élus veulent y remédier. Le débat promet.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en grand.
Cliquez sur l'image pour l'afficher en grand.
GILLES LAPLACE

Attention, nouvelle révolution violette en vue! Après la féminisation des panneaux de signalisation qui a beaucoup fait jaser à la mi-janvier, la Ville de Genève veut, à présent, débaptiser seize noms de rues, avenues, parcs ou autres places pour les transmettre à des femmes (voir notre infographie).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.