Passer au contenu principal

COP21Les Genevois défilent contre le changement climatique

Plus de 2000 événements étaient prévus ce week-end dans quelque 150 pays et dans plusieurs villes de Suisse.

Les manifestations se multiplient dans le monde pour appeler à un changement de politique climatique.
Les manifestations se multiplient dans le monde pour appeler à un changement de politique climatique.
Keystone

Entre 2500 et 5000 personnes ont battu le pavé genevois samedi pour réclamer des mesures urgentes dans la lutte contre le changement climatique. D'autres manifestations ont eu lieu en Suisse et à travers le monde à deux jours de la Conférence de l'ONU sur le climat à Paris (COP21).

A Genève, le défilé s'est mis en branle en début d'après-midi à la Place des 22-Cantons. La foule bigarrée portait des pancartes avec des slogans comme «des milliards pour les banques... et pour le climat?», ou encore «les énergies renouvelables, des outils contre la guerre et le terrorisme».

Les manifestants ont également poussé la chansonnette avec pour refrain «haro sur les multinationales» et «le pétrole et les bagnoles, on en a ras-le-bol». Ils visaient entre autres les entreprises et le trafic aérien. Huit membres des Verts n'ont pas hésité à payer de leur personne, défilant le torse nu et en caleçon malgré la température hivernale.

Parmi eux, le météorologue Pierre Eckert qui espère encore un accord à Paris. «Même si on arrêtait aujourd'hui d'émettre des gaz à effet de serre, il y aurait des effets pendant 50 à 100 ans», a-t-il déclaré alors qu'il était encore habillé.

Les rangs étaient constitués d'élus, de militants et de simples citoyens. Soutenus par deux groupes de musique, les participants ont pris le chemin de la Place Neuve, pour y former un coeur pris en photo par un drone.

Objectifs suisses insuffisants

Suite à l'annulation de la grande manifestation prévue à Paris, certains portaient des pancartes «Je marche pour», suivi du nom de l'un des Français qui se sont inscrits sur un site Internet.

«Ce week-end international de mobilisation est plus important que jamais», selon la Coalition Climat 21 Suisse romande, qui regroupe une dizaine d'associations locales. Elles souhaitent sensibiliser notamment sur les questions d'approvisionnement énergétique, de mobilité et du retrait des énergies non renouvelables.

Pour l'ensemble de la Suisse, les objectifs du Conseil fédéral en matière de transition énergétique et de protection du climat ne suffisent pas, d'après les ONG. Berne a annoncé en février qu'elle s'engagerait pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50% par rapport à 1990 d'ici à 2030, mais les organisations réclament une réduction d'au moins 60%.

Signal mondial

Plus de 2000 événements étaient prévus ce week-end dans quelque 150 pays et dans plusieurs villes de Suisse. A Zurich, des milliers de manifestants se sont rassemblés sur l'Helvetiaplatz dans une ambiance paisible.

Ils étaient environ un millier sur la Place fédérale de Berne, où la conseillère nationale Nadine Masshardt (PS/BE) a lancé: «Nous ne sommes pas les seuls, nous faisons partie d'un mouvement immense. Autour de la planète, les gens attendent des participants à la conférence sur le climat qu'ils s'entendent sur des objectifs contraignants».

La journée mondiale d'action pour le climat visait à faire pression sur les quelque 10'000 délégués qui participent à la COP21. «La Suisse doit contribuer de manière appropriée à l'effort général», demande l'Alliance climatique suisse, constituée de 60 organisations actives dans la protection de l'environnement, la coopération au développement, la politique ou l'économie, et des églises.

Pour l'alliance, il faut aussi que Berne soutienne financièrement les pays en développement, qui ont peu contribué au réchauffement climatique, mais en souffrent particulièrement. «Et ce soutien ne doit pas se faire au détriment de la collaboration au développement actuelle. Pour l'instant, le monde politique est loin de suivre cette voie».

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.