Gouvernement et parlement aux mains du PLR

JuraDeux PLR ont été élus respectivement à la présidence du parlement et du Gouvernement jurassien ce vendredi.

Deux PLR ont été élus respectivement à la présidence du parlement et du gouvernement jurassien.

Deux PLR ont été élus respectivement à la présidence du parlement et du gouvernement jurassien. Image: Cyril Zingaro/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le PLR Jacques Gerber a été élu vendredi par le parlement à la présidence du Gouvernement jurassien pour 2019. Le ministre de l'économie et de la santé a obtenu 48 voix sur 58 bulletins délivrés. C'est également un élu PLR qui présidera le Parlement.

«Malgré sa petite taille, le Jura est bien présent dans la vie confédérale», a déclaré Jacques Gerber après son élection à la présidence. Le ministre a estimé que le canton du Jura, qui va célébrer l'année prochaine ses 40 ans d'existence, devra faire preuve d'audace et de volonté.

Rappelant que le canton devait faire face à de nombreux défis, notamment financiers, le nouveau président du gouvernement a souligné l'importance de travailler ensemble. Jacque Gerber a également évoqué le sort de Moutier (BE), en soulignant qu'il fallait continuer à s'engager pour que la ville rejoigne le Jura.

C'est également un élu du PLR qui présidera le parlement. Maire de Porrentruy, Gabriel Voirol a recueilli 48 voix sur 58 bulletins délivrés. Le président du parlement comme celui du gouvernement viennent de Porrentruy, le chef-lieu ajoulot.

Aucune surprise

Ces élections au parlement et au gouvernement n'ont réservé aucune surprise. Tous les groupes parlementaires ont soutenu l'ensemble des candidats officiels. L'on était donc bien loin de l'affaire Pauline Queloz qui avait empoisonné la vie politique jurassienne.

Candidate à la présidence du parlement jurassien à la fin de l'année dernière, la députée de Saint-Brais n'avait pas reçu le soutien de son groupe. Une majorité d'élus avait choisi une autre candidate du PDC en raison des soupçons de mensonges qui pesaient sur Pauline Queloz. (ats/nxp)

Créé: 21.12.2018, 18h00

Articles en relation

Le Parlement ne veut pas de géothermie profonde

Jura Mercredi, le gouvernement jurassien a décidé de freiner les projets de géothermie profonde. Plus...

Vers une amélioration de la médecine d'urgence

Jura Le canton veut renforcer son système de "premiers répondants" pour réagir plus vite en cas de personne victime de malaise. Plus...

Recours retiré sur les élections municipales

Moutier (BE) Un recours contre les élections municipales avait été déposé mi-novembre auprès de la préfecture du Jura bernois, demandant de repousser les élections à une date ultérieure. Plus...

Le Jura veut mieux lutter contre le travail au noir

Suisse Les autorités ont signé une charte pour renforcer le partenariat social. Une carte professionnelle pour un contrôle rapide sur les chantiers devrait voir le jour. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.