Un Grand Neuchâtel verra bel et bien le jour

JusticeLes communes de Neuchâtel, Peseux, Valangin et Corcelles-Cormondrèche pourront bien fusionner. Ainsi a tranché le Tribunal fédéral.

Opposés à la fusion, des citoyens de Peseux avaient demandé l'annulation du vote. Sans succès.

Opposés à la fusion, des citoyens de Peseux avaient demandé l'annulation du vote. Sans succès. Image: Photo d'archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal fédéral (TF) a rejeté le recours déposé contre le projet de fusion entre les communes de Neuchâtel, Peseux, Valangin et Corcelles-Cormondrèche. La nouvelle commune, qui verra le jour le 1er janvier 2021, sera la plus grande du canton avec 45'000 habitants.

Les exécutifs des quatre communes neuchâteloises se sont félicités mercredi de la décision du TF qui entérine désormais le résultat de la votation du 25 novembre 2018. Opposés à la fusion, des citoyens de Peseux avaient demandé l'annulation du vote qui avait vu leur commune accepter ce projet.

La nouvelle commune qui conserve le nom de Neuchâtel qualifie cet instant d'historique. Les exécutifs veulent à présent aller de l'avant afin que naisse, le 1er janvier 2021, une commune qui apportera une «vision à la Région Neuchâtel Littoral». Avec 45'000 habitants, la commune fusionnée sera la plus grande du canton.

Agglomération neuchâteloise

Les autorités sont persuadées qu'elle apportera un nouveau souffle à l'ensemble de l'agglomération neuchâteloise. Ces derniers mois, des groupes ont notamment été chargés de poser les bases de la nouvelle commune dans un processus innovant et participatif en appliquant les termes de la convention de fusion.

Les recourants estimaient que le vote du 25 novembre avait été influencé par des arguments jugés «mensongers». Ils avaient notamment dénoncé la distribution de flyers recommandant de voter oui, des articles de presse à propos du guichet social à Peseux ainsi que des communiqués de l'Etat et des communes concernées et favorables à la fusion.

Deux votes sur la fusion

Pour rappel, lors d'un premier vote en juin 2016, les citoyens de Peseux avaient refusé la fusion à une centaine de voix près. Le TF avait annulé en mai 2018 la votation. Motif invoqué: les opposants avaient laissé un stand devant le bureau de vote et la commune n'avait rien fait pour les déloger.

Lors de la nouvelle votation le 25 novembre dernier, les citoyens avaient approuvé à 54,56% de rejoindre la commune fusionnée. (ats/nxp)

Créé: 13.11.2019, 10h53

Articles en relation

Les opposants au Grand Neuchâtel déboutés

Peseux (NE) Après les péripéties de vote liées à la fusion des communes de Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche, Valangin et Peseux, la création de la commune du grand Neuchâtel franchit une étape. Plus...

Fusion de Peseux: recours au Tribunal cantonal

Canton de Neuchâtel Trois recourants n'acceptent pas la décision de la Chancellerie d'Etat neuchâteloise qui a déclaré mercredi leur recours irrecevable dans la fusion de Peseux. Plus...

La fusion de Peseux avec Neuchâtel est validée

Neuchâtel La Chancellerie d'Etat neuchâteloise a rejeté le recours des opposants au rapprochement de Peseux avec Neuchâtel. Plus...

Fusion Peseux - Neuchâtel: recours déposé

Canton de Neuchâtel Les opposants à la fusion de Peseux avec trois autres communes estiment que la votation du 25 novembre s'est déroulée dans des «conditions inaptes». Plus...

Peseux va fusionner avec ses communes voisines

Canton de Neuchâtel La fusion votée dimanche 25 novembre va permettre la création d'une commune de 45'000 habitants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.