Passer au contenu principal

Un homme abat une femme en pleine rue puis se tue

Les faits se sont produits devant une école à Carouge. La piste du drame familial est privilégiée.

C’est arrivé ce vendredi devant une école, juste avant la sortie des enfants, à 16 h. Trois coups de feu ont tétanisé ce secteur de Carouge, si animé à cette heure. Une femme s’est effondrée sur le trottoir, suivi du tireur, après avoir retourné l’arme contre lui. Ces deux personnes, âgées d’une cinquantaine d’années, qui se connaissaient, sont mortes sous les yeux de témoins horrifiés. C’est le troisième crime commis en pleine rue dans le canton en un mois (lire ci-après).

«J’étais chez moi quand j’ai entendu deux coups de feu et, quelques secondes après, un troisième. Une femme a crié. Je me suis précipité dehors. J’ai vu un homme au sol et beaucoup de sang», raconte John, 24 ans, observant un important dispositif policier de plus d’une trentaine d’agents.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.