Huit et neuf ans de prison pour les braqueurs de la Coop des Palettes

Tribunal criminelL'homme qui a tiré quatre fois dans le supermarché et son complice ont été condamnés par le Tribunal criminel. La tentative d'assassinat n'a pas été retenue.

Cinq amis d'enfance sur le même banc des accusés du Tribunal criminel.

Cinq amis d'enfance sur le même banc des accusés du Tribunal criminel. Image: Patrick Tondeux

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quatre balles avaient été tirées un soir de 2016 dans un supermarché Coop des Palettes. Bilan: deux blessés, une vendeuse et un client, chacun à un pied différent.

Mercredi, après une semaine d'audiences, le Tribunal criminel a condamné l'auteur des coups de feu à une peine de 8 ans de prison pour brigandage qualifié. Son complice, poursuivi pour trois autres vols à main armée, écope pour sa part de 9 années de prison. Dans les deux cas, le Ministère public avait plaidé la tentative d'assassinat. Les sept juges du Tribunal criminel ne l'ont pas suivi.

Dans ce procès qui réunissait sur le même banc des accusés cinq amis d'enfance des Palettes, deux complices comparaissaient pour avoir participé au quatrième et dernier brigandage. L'un conduisait la moto volée et faisait le guet à l'extérieur de la sation-service, l'autre tenait la porte d'un garage ouverte pour assurer la fuite à son complice. Tous deux ont également écopé de peines privatives de liberté de 3 ans, assorties du sursis partiel. Ils ne retourneront pas derrière les barreaux.

La série du quatuor s'est interrompue à l'été 2016 dans une station-service de la route de Saint-Julien, quand un client et le patron sont parvenus à maîtriser le braqueur.

Enfin, celui que le Ministère public avait identifié comme le fournisseur de l'arme ayant servi au braquage de la Coop a été acquitté de complicité de brigandage aggravé, faute de preuve.

Développement suit.

Créé: 29.01.2020, 13h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.