Passer au contenu principal

L’incident diplomatique guette la France et Genève

Depuis deux mois, la France refuse de livrer des renseignements sur le profil d’employés à l’aéroport. Cela concerne près de 200 personnes. L’incident est remonté au niveau ministériel.

Dans le cadre d’enquêtes administratives à Genève, les autorités françaises ne livrent plus de données sur leurs résidents travaillant en Suisse.
Dans le cadre d’enquêtes administratives à Genève, les autorités françaises ne livrent plus de données sur leurs résidents travaillant en Suisse.
Laurent Guiraud

A une période où l’Europe est confrontée plus que jamais au terrorisme, l’échange d’informations de police entre la France et Genève connaît étonnamment un sérieux coup de frein, a appris la Tribune de Genève. Depuis deux mois, l’Hexagone ne livre plus à la police genevoise de données personnelles sur ses résidents travaillant en Suisse, dans le cadre d’enquêtes administratives portant sur des emplois sensibles à Genève. Voilà qui plonge dans l’inquiétude l’aéroport de Cointrin: près de 200 personnes recrutées récemment n’ont pas encore reçu l’autorisation de travailler. L'origine du problème reste floue.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.