Passer au contenu principal

«J’ai pleuré quand j’ai su que je ne verrais pas le pape»

Des dizaines de milliers de fidèles se réjouissent de la venue du pape à Genève. Cinq Genevois confient la manière dont ils vivent leur foi et ce que leur inspire François.

Juliana Knoll: «J’ai pleuré quand j’ai su que je ne verrais pas le pape»
Juliana Knoll: «J’ai pleuré quand j’ai su que je ne verrais pas le pape»
Georges Cabrera

Les fidèles ont répondu en masse à l’annonce de la venue du pape François aujourd’hui: 41 000 personnes se rendront à la messe à Palexpo. Rencontre avec quelques Genevois qui racontent la manière dont ils vivent leur foi et ce que représente Sa Sainteté pour eux.

On se surprend à taper du pied en rythme. Surpris, parce qu’on est dans une église. Et que le morceau qui nous emballe égraine les «Saint est le Seigneur». Au micro et à la guitare, Fabrice Kaspar. Ce Genevois de 41 ans a fondé le groupe de rock chrétien P.U.S.H.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.