Jura: projet de cours face aux «fake news»

MédiasUne motion du Parti chrétien-social indépendant propose des cours «d'autodéfense intellectuelle» pour apprendre aux élèves jurassiens à discerner les fausses nouvelles sur internet.

Ces cours s'adresseraient aux élèves en âge de scolarité obligatoire pour les armer avec davantage d'esprit critique face aux informations sur internet. (Photo d'illustration)

Ces cours s'adresseraient aux élèves en âge de scolarité obligatoire pour les armer avec davantage d'esprit critique face aux informations sur internet. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Apprendre aux élèves jurassiens à s'informer pour ne pas être manipulés par des «fake news» (fausses nouvelles). C'est l'objet d'une motion du Parti chrétien-social indépendant (PCSI) qui estime urgent d'armer la jeunesse avec davantage d'esprit critique afin d'éviter les raccourcis de raisonnement et autres pièges courants.

Le député PCSI Quentin Haas demande au Gouvernement d'introduire des cours «d'autodéfense intellectuelle» et de sensibilisation à la désinformation, au contrôle des sources et autres pièges médiatiques liés à l'information, en particulier sur les réseaux sociaux. Ces cours s'adresseraient aux élèves en âge de scolarité obligatoire.

Avec la numérisation, les médias traditionnels se trouvent noyés dans un flux d'informations où il est toujours plus complexe de discerner le vrai du faux, relève le député dans sa motion. L'élu constate que «la concurrence nouvelle en ligne et la vitesse de circulation des contenus» brouille les frontières entre l'information et la désinformation.

«A tel point qu'il n'est pas rare que des contenus partiels ou faux fassent concurrence dans des proportions parfois impressionnantes aux informations faisant preuve de rigueur et de prudence», écrit le député. De fausses informations et des rumeurs circulent en ligne parfois jusqu'à dix fois plus vite en moyenne que les informations vérifiées, affirme-t-il sur la base d'études. (ats/nxp)

Créé: 01.02.2020, 10h20

Articles en relation

Snapchat lutte contre la désinformation

Réseaux sociaux Le réseau social prisé des adolescents affirme vérifier les publicités politiques sur sa plateforme. Plus...

La désinformation empire sur Facebook

Etats-Unis La désinformation politique s'est amplifiée sur Facebook ces trois derniers mois, à un an de l'élection présidentielle américaine. Plus...

«Il existe une entreprise de désinformation organisée»

Changement climatique Les scientifiques montent au front pour dénoncer les mensonges des climatosceptiques sur la réalité du réchauffement. Plus...

Fake news: les premières propositions de l'UE

Internet Bruxelles a publié jeudi un document dans lequel elle expose son opinion pour lutter contre la désinformation en ligne. Plus...

Fake news: les premières propositions de l'UE

Internet Bruxelles a publié jeudi un document dans lequel elle expose son opinion pour lutter contre la désinformation en ligne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.