Le Jura veut que le Conseil fédéral s'engage

Moutier (BE)L'avenir de la cité prévôtoise s'est invité à la session du Parlement jurassien, mercredi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parlement jurassien a voté à l'unanimité une résolution interpartis, suite à l'invalidation du vote sur l'appartenance cantonale de Moutier (BE). Le texte exige «un Conseil fédéral engagé et efficace» dans la résolution du dossier.

La question jurassienne s'est invitée à la session du Parlement jurassien de mercredi, après l'annonce le 5 novembre de l'annulation par la préfète du Jura bernois du vote du 18 juin 2017 sur l'identité cantonale de la cité prévôtoise. Ce jour-là, Moutier avait décidé de rejoindre le canton du Jura, avec une majorité de 51,7 pour cent.

La résolution, déposée par le groupe PDC, a recueilli un soutien unanime des 60 députés du Parlement jurassien. Elle a suscité de nombreuses interventions à la tribune.

«Respecter les principes»

Dans sa résolution, le Parlement jurassien appelle «solennellement le Conseil fédéral à prendre la main dans un contexte qui l'exige et à tout mettre en oeuvre pour que la décision populaire du 18 juin 2017 soit respectée». Le document porte la signature de la présidente du législatif, la députée PDC Anne Froidevaux.

Dans son intervention, celle-ci a parlé d'un «immense gâchis, après un scrutin pourtant largement surveillé». «Au-delà de la question jurassienne, la remise en cause du vote jette un doute sur les votations où les résultats sont serrés», a précisé Anne Froidevaux. «Il est question de respecter les principes de la démocratie.»

UDC prudente

Le député UDC Thomas Stettler a jugé en revanche que le Conseil fédéral n'avait pas vocation à intervenir à ce stade du dossier, tout en rappelant que les démocrates du centre reconnaissaient le vote de 2017. «La seule demande utile consisterait à exiger du Conseil fédéral un deuxième vote, placé sous le contrôle strict de la Confédération». L'UDC n'en a pas moins adopté la résolution. «Par solidarité», a précisé Thomas Stettler.

Depuis l'annonce de la préfète Stéphanie Niederhauser, les fronts se sont à nouveau tendus dans le dossier de l'avenir de la commune de Moutier et de ses quelque 7500 habitants. Cette tension marquera en outre les élections communales qui doivent se tenir dimanche à Moutier. (ats/nxp)

Créé: 21.11.2018, 12h55

Galerie photo

Moutier: le vote a été invalidé

Moutier: le vote a été invalidé Les Prévôtois ont dit "oui" le 18 juin 2017 à 51,72% pour quitter le canton de Berne et rejoindre celui du Jura. Mais le recours des antiséparatistes a été accepté.

Articles en relation

Les élections à Moutier sont maintenues

Canton de Berne La Préfecture du Jura bernois confirme la tenue des élections le 25 novembre à Moutier (BE). Plus...

Nouveau recours contre l'invalidation du vote

Moutier Un mouvement autonomiste a déposé, vendredi, un second recours après l'invalidation du vote sur l'appartenance cantonale de Moutier (BE). Plus...

Recours déposé contre le maire de Moutier

Elections Un recours a été déposé contre Marcel Winistoerfer qui se représente pour la mairie de Moutier, lors des municipales du 25 novembre. Plus...

Votation invalidée: Moutier va faire recours

Question jurassienne La municipalité prévôtoise a décidé mercredi de recourir contre la décision d'invalider son passage dans le canton du Jura. Plus...

Par milliers dans la rue pour la démocratie

Moutier Entre 5000 et 10'000 personnes ont manifesté vendredi soir à Moutier pour dénoncer l'invalidation du vote en faveur du rattachement au canton du Jura. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.