Les Libanais de Suisse manifestent leur solidarité

Genève Environ 250 Libanais ont exprimé leur soutien aux manifestations qui secouent leur pays mardi devant l'ONU, tout en pointant les banques suisses du doigt.

Les Libanais de Suisse ont manifesté devant le palais des Nations à Genève.

Les Libanais de Suisse ont manifesté devant le palais des Nations à Genève. Image: Capture d'écran Twitter/@FreddyMulongo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Libanais de Suisse se sont rassemblés pour soutenir les revendications de leurs concitoyens. Environ 250 d'entre eux ont demandé mardi à Genève le retrait des dirigeants politiques. Ils souhaitent que les banques suisses dévoilent les avoirs illicites de ceux-ci.

Banques suisses décriées

«Tout le gouvernement doit démissionner», y compris le Premier ministre, criaient notamment les manifestants en début de soirée sur la Place des Nations. Ils s'en prennent aussi au chef de l'Etat et au président du Parlement. Certaines banderoles estimaient de leur côté que la combinaison des banques suisses et de la corruption libanaise a détérioré l'économie de leur pays et établi une «dictature».

Parmi les manifestants, des Libanais sont à Genève pour des réunions. Comme ses camarades, l'un d'entre eux, venu du Qatar, demande aux dirigeants politiques actifs depuis plusieurs décennies dans le système de «rendre l'argent qu'ils ont volé» aux citoyens.

«Ils nous ont affamés»

Le gouvernement, doté de plusieurs dizaines de ministres, est trop volumineux pour ce petit Etat, a-t-il aussi ajouté. «Ils nous ont affamés et du pays nous ont virés», relevait de son côté une banderole.

Les nombreux réfugiés arrivés en huit ans de conflit en Syrie ont contribué à des difficultés supplémentaires pour la population, selon le Libanais du Qatar. Certains enfants ne sont pas identifiés, les emplois manquent de plus en plus, dit-il. Les réfugiés sont soutenus par l'ONU, travaillent pour des salaires inférieurs et ne paient pas d'impôts, également selon lui. (ats/nxp)

Créé: 22.10.2019, 21h20

Articles en relation

Nombreuses routes bloquées à Beyrouth

Liban La colère des Libanais contre le gouvernement, qui dure depuis cinq jours, continue ce lundi. De nombreuses routes sont coupées dans le pays. Plus...

Unis dans la rue contre la classe politique

Liban Les Libanais étaient des milliers dimanche à réclamer dans la rue le départ d'une classe politique accusée d'incompétence et de corruption. Plus...

Liban: nouvelle journée de manifestations

Proche-Orient Des milliers de Libanais se sont mobilisés samedi pour protester contre l'incurie de la classe politique. Un parti chrétien a quitté le gouvernement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.