Passer au contenu principal

Maudet a reçu des rapports confidentiels des services secrets

Le conseiller d’État genevois s’est fait livrer régulièrement des dossiers sensibles. Légal? Mauro Poggia préfère cesser ces pratiques.

Keystone

L’homme est connu pour vouloir tout savoir, tout contrôler. Mais on ne pensait pas que sa soif de connaissance irait jusque-là. Depuis le début de son mandat, en 2012, le conseiller d’État genevois Pierre Maudet s’est fait livrer des copies de rapports classés confidentiels de la Brigade de sûreté intérieure (BSI). En clair, des rapports des services secrets, puisque la BSI travaille pour le Service de renseignement de la Confédération, le SRC. Il n’était pas seul à en profiter puisque ces documents «ont été transmis à son secrétaire général ou à son chef de cabinet».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.