Après Moutier, Belprahon veut rejoindre le Jura

Question jurassienneUn comité de militants autonomistes est sorti du bois, mardi, pour présenter son projet de transfert de cette commune bernoise.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La campagne en vue du vote de Belprahon (BE) sur son appartenance cantonale est lancée. Baptisé «Belprahon dit oui», un comité regroupant des militants autonomistes a présenté mardi les arguments en faveur d'un transfert de ce village de 300 habitants dans le canton du Jura.

«Nous voulons accompagner Moutier dans son avenir jurassien», a déclaré Claude Gigandet, membre du comité. «Nous voulons une campagne qui soit respectueuse, sereine et positive», a-t-il ajouté. Le village de Belprahon, parfois considéré comme un quartier de Moutier, se prononcera le 17 septembre sur son avenir.

Ce comité qui compte une quinzaine de membres entend fournir des arguments aux habitants pour qu'ils puissent se déterminer en toute connaissance de cause. Il veut aussi faire en sorte que le climat de respect qui règne aujourd'hui dans ce village ne se détériore pas.

Liens avec Moutier

Principal argument développé par les membres du comité, les liens qui unissent Belprahon à Moutier. «Une frontière cantonale entre ces deux communes serait un non-sens», a déclaré Aude Sauvain. Pour ces militants autonomistes, «Moutier et Belprahon sont indissociables».

Le Conseil communal n'a pas donné de consigne de vote. Pour rappel, la votation de novembre 2013 sur le projet de création d'un nouveau canton formé du Jura et du Jura bernois avait débouché sur une parfaite égalité de voix à Belprahon.

Ce scrutin du 17 septembre est encore entouré d'un certain flou juridique. Au moment où ils se prononceront, les citoyens pourraient bien ne pas encore savoir si le vote de Moutier est définitivement validé. La préfecture du Jura bernois doit en effet statuer sur 12 recours.

Séance d'information

La population a été invitée par le Conseil communal à assister le 16 août à une séance d'information sur les enjeux du vote. A 18 heures, des représentants du Conseil-exécutif bernois répondront aux questions. A 20 heures, ce sera au tour d'une délégation du Gouvernement jurassien.

Quant aux autorités autonomistes de Moutier, elles n'interviendront pas dans la campagne. Mais elles sont disposées à répondre à d'éventuelles questions. Le village de Sorvilier se prononcera aussi le 17 septembre sur son avenir institutionnel. Après le vote de ces deux communes, la Question jurassienne sera définitivement close. Les cantons de Berne et du Jura entameront alors des discussions pour fixer un calendrier en vue du changement de canton. (ats/nxp)

Créé: 08.08.2017, 14h32

Articles en relation

Des Prévôtois demandent l'annulation du vote

Moutier (BE) Douze recours ont été déposés contre la votation de la commune à son rattachement au canton du Jura. Plus...

Transfert des services bernois étudié rapidement

Moutier Une cellule de réflexion planchera sur le transfert des services cantonaux implantés à Moutier vers d'autres communes du Jura bernois. Plus...

Cinquième recours lié au vote de Moutier

Question jurassienne La procédure vise le contrôle des cartes de légitimation des électeurs au local de vote. Plus...

L'Entente veut la tête des dirigeants de l'Hôpital

Jura bernois L'Entente jurassienne reproche aux dirigeants de l'Hôpital du Jura bernois d'avoir «instrumentalisé» le site de Moutier pendant la campagne sur le rattachement au Jura. Elle réclame leur démission. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.