Le mystère des pigeons morts est résolu

La Chaux-de-Fonds (NE)On sait désormais de quoi sont morts les volatiles retrouvés dans la métropole horlogère ces derniers mois.

Les pigeons retrouvés sans vie ont été victimes de paramyxovirose.

Les pigeons retrouvés sans vie ont été victimes de paramyxovirose. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'origine de l'hécatombe de pigeons en janvier à La Chaux-de-Fonds (NE) est désormais connue. Les oiseaux ont été victimes d'une épidémie de paramyxovirose, une grippe des pigeons. Au total entre 40 et 50 cadavres avaient été retrouvés dans la métropole horlogère.

«Deux éléments ont contribué à la mort de ces pigeons», a expliqué mercredi le vétérinaire cantonal neuchâtelois Pierre-Français Gobat, revenant sur une information de RTN et d'Arcinfo. Il s'agit d'abord de la mutation d'un virus présent chez l'oiseau qui devient plus virulent.

Nouvelle flambée pas exclue

Affaiblis par les conditions météorologiques, notamment le froid, les pigeons sont aussi plus vulnérables, ce qui accentue le taux de mortalité. Le virus qui est présent chez les oiseaux peut à nouveau muter pour une forme plus agressive si les conditions s'y prêtent. Une nouvelle flambée du virus n'est donc pas exclue.

Le fait que La Chaux-de-Fonds a été touchée relève du hasard. Un scénario semblable s'était déroulé en 2011 en ville de Genève. Une quarantaine de pigeons avaient péri après que les volatiles eurent contracté une grippe propre à leur espèce. (ats/nxp)

Créé: 06.03.2019, 12h55

Articles en relation

Des dizaines de pigeons retrouvés morts

La Chaux-de-Fonds (NE) Plusieurs dizaines de dépouilles de pigeons ont été retrouvées à La Chaux-de-Fonds. Un inspecteur sanitaire écarte une crise aviaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...