Passer au contenu principal

NeuchâtelNeuchâtel: les Verts gagnent, l'UDC pleure

L'UDC n'a pas réussi à conserver son siège UDC au National où les Verts font leur retour. Aux Etats, une Verte s'adjuge le fauteuil socialiste.

La Verte Céline Vara a été élue aux Etats.
La Verte Céline Vara a été élue aux Etats.
, Keystone

Les Verts neuchâtelois ont conquis dimanche un siège dans les deux Chambres. Ils ont pris le fauteuil du PS aux Etats et envoyé Céline Vara à Berne. Au National, la poussée verte a permis à la gauche d'obtenir trois sièges sur quatre. L'UDC perd son siège. Yvan Perrin se retire de la vie politique.

«C'est extraordinaire, je n'imaginais pas cela du tout ce matin», a déclaré à Keystone-ATS la Verte Céline Vara, à l'issue du résultat des votes. La vice-présidente des Verts suisses a obtenu 10'035 suffrages, contre 9875 suffrages pour Fabien Fivaz qui a été élu au National. Le parti réussit même à être premier avec 21,14% des suffrages, contre 21,12% pour le PLR.

Avec 18,34% des suffrages exprimés, le PS a échoué dans sa stratégie de faire élire une femme aux Etats. Silvia Locatelli a obtenu 8641 suffrages, devant sa colistière Martine Docourt Ducommun (8274 suffrages).

Silvia Locatelli estime que le PS n'a pas fait d'erreurs de stratégie en nommant deux femmes antagonistes, l'une du Haut et l'autre du Bas. «Même avec un porteur d'eau, on aurait subi la vague de fond verte», a-t-elle déclaré. Le sortant du parti, Didier Berberat, ne se représentait pas.

Avec un taux de 21,12% des suffrages, le PLR obtient le deuxième siège aux Etats, l'élection se faisant à la proportionnelle à Neuchâtel. Le conseiller national Philippe Bauer a été élu sénateur avec 11'044 voix, contre 8402 voix pour son colistier Didier Boillat. Le sortant Raphaël Comte ne se représentait pas.

Yvan Perrin pas élu

Au Conseil national, la forte poussée verte s'est faite au détriment de l'UDC. Après 16 ans de présence au Conseil national, partagée entre Yvan Perrin et Raymond Clottu, l'UDC n'a pas réussi à maintenir son siège, malgré le retour d'Yvan Perrin. Elle obtient 10,42% des suffrages et sa relève 2,24%.

Le sortant Raymond Clottu, qui avait été exclu de l'UDC neuchâteloise mais qui siégeait avec l'UDC suisse au National, n'avait pas souhaité se représenter et partager la liste avec Yvan Perrin. L'ex-homme fort de l'UDC a expliqué dans les médias régionaux qu'il quittait la vice-présidence de l'UDC neuchâteloise et la vie politique. Il souhaite redevenir un militant de base.

La personne la mieux élue au Conseil national est le député vert chaux-de-fonnier Fabien Fivaz, avec 10'753 voix. Il devance de justesse sa colistière Céline Vara et ses 10'715 voix. Les Verts obtiennent 20,81% des suffrages.

Fabien Fivaz a certainement bénéficié du cumul des voix - possible au Conseil national mais pas aux Etats - et d'un vote régionaliste. Les habitants des Montagnes neuchâteloises ont en effet appelé à voter pour des personnes du Haut du canton, craignant de ne plus être représentés aux Chambres.

Denis de la Reussille conserve son siège

Les Montagnes neuchâteloises obtiennent même deux représentants puisque le popiste sortant Denis de la Reussille, seul membre de son parti aux Chambres lors de la dernière législature, conserve son fauteuil. Le président de la Ville du Locle a même fait une très belle élection et se place en 3e position avec 9761 voix. Le POP obtient 12,06% des suffrages, mais en raison d'un sous-apparentement avec les Verts, il conserve son siège.

Au sein du PLR, l'ex-conseiller personnel du conseiller fédéral Didier Burkhalter, Damien Cottier, arrive premier avec 9343 voix. Il se place devant le sortant Philippe Bauer (9123 voix), qui a toutefois été élu aux Etats. Le parti obtient 19,96% des suffrages et sa liste jeunes 2,39%.

Le Parti socialiste conserve son siège, même s'il recule nettement. Il obtient 14,39% des suffrages et la liste jeunes 2,24% des suffrages. Sans surprise, l'avocat et député Baptiste Hurni est élu avec 8693 voix. Il va remplacer le sortant Jacques-André Maire.

Le taux de participation pour le National est plus bas qu'il y a quatre ans. Il s'est élevé à 40,17%, contre 42,35% en 2015. Au Conseil des Etats, le taux est encore moins élevé. Il atteint 35,71%, contre 37,27% en 2015. Les étrangers établis durablement dans le canton de Neuchâtel ont pu voter pour le Conseil des Etats.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.