«Pas question d’établir des profils de fraudeurs potentiels»

NeuchâtelLe Conseil d'Etat lance une vaste campagne pour inviter les habitants à régulariser leur situation sur les plans fiscaux, du travail au noir et de l'aide sociale. Le point avec Laurent Kurth.

Conseiller d'Etat neuchâtelois, Laurent Kurth défend la traque aux fraudeurs que mène son canton.

Conseiller d'Etat neuchâtelois, Laurent Kurth défend la traque aux fraudeurs que mène son canton. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

– Ne craignez-vous pas de donner l’impression que le Canton est aux abois, qu’il fait les fonds de tiroirs?
– Le risque existe, effectivement, mais ce n’est pas du tout la logique qui nous a guidés. Nous n’avons pas l’illusion de récupérer tout l’argent qui échappe à l’Etat. En 2014, nous avons affiché nos ambitions dans le programme de législature. Pour réaliser ces projets, il faut des moyens auxquels les habitants du canton doivent contribuer équitablement. Dans ce cadre, il est de notre responsabilité de renforcer le lien entre l’Etat et les individus.

– Comment est venue l’idée d’agir sur les plans fiscaux, du travail et de l’aide sociale?
– Il est important pour le contribuable de savoir que ses impôts ne vont pas financer des prestations sociales indues. De même, la personne qui touche ces aides doit savoir que celui qui triche ne reste pas impuni. Enfin, c’est une question d’efficacité. Lorsqu’une fraude est découverte dans un domaine, elle est souvent accompagnée d’irrégularités dans les autres secteurs.

– La circulation des données entre ces trois domaines ne pose-t-elle pas problème?
– Nous devons effectivement adapter certaines lois. A cet effet, nous sommes en contact avec le Préposé à la protection des données. Pas question d’établir des profils de fraudeurs potentiels en fonction de leurs revenus ou de leur situation personnelle, par exemple. Là, nous serions clairement dans l’abus.

Créé: 13.01.2016, 16h01

Articles en relation

Le canton de Neuchâtel veut lutter contre les abus

Sensibilisation En lançant sa campagne de prévention «Soyons réglo», le canton de Neuchâtel veut inciter les personnes en situation illicite à se mettre en règle sans tarder. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.