Les oiseaux aussi ont été victimes de la tempête

GenèveDepuis dimanche, le Centre ornithologique de réadaptation de Genthod croule sous les appels.

Une nichée de l'espèce hibou moyen-duc (photo), piégée sous une branche cassée, a notamment été recueillie par les bénévoles du COR.

Une nichée de l'espèce hibou moyen-duc (photo), piégée sous une branche cassée, a notamment été recueillie par les bénévoles du COR. Image: FABIENNE HENRIOUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est une catastrophe!» lance Patrick Jacot. Le coup de tabac qui s’est abattu samedi sur Genève n’a épargné personne, pas même les oiseaux. «C’est de la folie, le bilan est très lourd», poursuit le fondateur du Centre ornithologique de réadaptation de Genthod (COR).

Nids dévastés

Les victimes ailées de la tempête se comptent déjà par dizaines, «et maintenant que les gens sortent à nouveau, ils découvrent de nouveaux oiseaux blessés. Nous croulons sous les appels: 45 dimanche, et déjà 35 ce lundi matin. Plusieurs espèces sont en période de nidification, relève le spécialiste. Or, certains arbres déracinés abritaient des nids, de pics ou de mésanges par exemple. Dans les haies, ce sont des nichées de chardonnerets, de verdiers et de merles qui ont été dévastées. Les oisillons nous arrivent blessés ou affaiblis.»

Rapaces pas épargnés

Si les petites espèces paient un lourd tribut, les grandes ne sont pas épargnées pour autant: «Nous avons recueilli un milan noir qui avait été projeté contre des barbelés, et trois autres qui étaient très affaiblis. On nous a aussi appelés pour deux faucons crécerelles, cinq hiboux moyen duc – des bébés – piégés sous une branche cassée, ainsi que pour une chouette hulotte blessée. Cela sans compter les petits moineaux, etc.»

Appel aux bénévoles

Inquiet, Patrick Jacot en appelle aux bénévoles qui voudraient donner un coup de main au COR, «car les pompiers, et c’est bien compréhensible, ne peuvent nous aider à intervenir, ils ont autre chose à faire actuellement». Pour contacter le COR, appeler le 079 624 33 07.

Créé: 17.06.2019, 15h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.