Olivier Jornot partagera les affaires sensibles

GenèveLe procureur général genevois va recevoir l'aide de Stéphane Grodecki concernant ces procédures dites présidentielles.

Le procureur général Olivier Jornot.

Le procureur général Olivier Jornot. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, le procureur général Olivier Jornot aura l'appui d'un des premiers procureurs pour instruire les affaires sensibles, soit celles qui impliquent notamment des policiers, des avocats, des politiciens ou des fonctionnaires. Des centaines de procédures de ce type occupent le Parquet chaque année.

Cette réorganisation passe par l'élection mercredi prochain d'un cinquième premier procureur, indique jeudi Henri Della Casa, porte-parole du pouvoir judiciaire, confirmant une information du Temps. Le premier procureur Stéphane Grodecki laissera ainsi la direction de sa section pour s'occuper de ces procédures dites présidentielles.

Longue instruction

Ces affaires couvrent un large champ. Il peut s'agir d'un excès de vitesse commis par un policier, d'une plainte pour abus d'autorité contre un gardien de prison, d'une plainte pour calomnie contre un député ou encore de soupçons de corruption ou de malversation au sein de l'administration. Dans ces cas, l'instruction est souvent longue.

Actuellement, certaines de ces affaires sont déjà réparties entre les premiers procureurs. Suite à cette nouvelle répartition des tâches, ils pourront se concentrer sur leurs dossiers. Le procureur général conservera toutefois certaines de ces affaires présidentielles, précise le porte-parole.

Olivier Jornot aura de son côté plus de temps pour la direction du ministère public, la présidence de la commission de gestion du pouvoir judiciaire, l'instruction de certains dossiers sensibles et la gestion de la politique criminelle. (ats/nxp)

Créé: 17.11.2016, 12h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.