Passer au contenu principal

L'OMS face au coronavirus: tout comprendre en cinq points

En période de crise sanitaire mondiale, l’agence onusienne basée au bout du lac est en première ligne. Comment travaille-t-elle? Plongée en coulisse.

Reuters

Alerte planétaire. Une trentaine de pays touchés, plus de 40'000 infections confirmées et au moins 910 morts. Le bilan du coronavirus 2019-nCoV a désormais largement dépassé celui du SRAS, qui avait fait 774 victimes dans le monde entre 2002 et 2003. Le 30 janvier, trois semaines après l’identification du virus, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui rassemble 192 États, a décrété l’urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). Comme à chaque épidémie d’ampleur, l’agence onusienne dont le siège est à Genève, tient un rôle de premier plan. Plongée dans les mécanismes de cette institution, gardienne de la santé mondiale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.