Passer au contenu principal

Les passages piétons resteront éclairés de nuit

Les communes peuvent éteindre l'éclairage public au cœur de la nuit mais le Service cantonal des ponts et chaussées recommande de continuer à éclairer les passages piétons.

Les normes techniques mentionnent l’importance de la sécurisation des traversées piétonnes, dont l'éclairage.
Les normes techniques mentionnent l’importance de la sécurisation des traversées piétonnes, dont l'éclairage.
Keystone

Le Conseil d'État neuchâtelois veut maintenir l'éclairage des passages pour piétons la nuit ou au moins un système de détection. Le Grand Conseil avait approuvé en décembre une recommandation demandant que les communes ne soient pas obligées de le faire.

«Si dans le cadre de la politique énergétique qu’il mène, le Canton souhaite la réduction de l’éclairage public nocturne par les communes, pour une question de sécurité, il se positionne pour le maintien de l’éclairage», a indiqué jeudi le Conseil d'État. Il renonce donc à donner suite à la recommandation du Législatif.

Le gouvernement explique que sa «position est renforcée par un avis de droit de l’Université de Neuchâtel, qui conclut sans équivoque à la probable responsabilité du propriétaire de la route et de l’autorité d’approbation en cas d’accident. Les normes techniques mentionnent en effet l’importance de la sécurisation des traversées piétonnes, qui ne peut être garantie qu’à la condition que l’automobiliste dispose de la visibilité minimale nécessaire pour s’arrêter à temps», a-t-il précisé.

Le Conseil général de Val-de-Ruz a approuvé début novembre l'extinction de l'éclairage public au cœur de la nuit au sein de sa commune. Il a toutefois suivi les recommandations du Service cantonal des ponts et chaussées et décidé de continuer à éclairer les passages piétons.

Le député Vert Laurent Debrot avait réagi en lançant une recommandation au Grand Conseil car il estimait que le Conseil d'État entravait les communes dans leur volonté d'éteindre leur éclairage public au cœur de la nuit. Il avait rappelé que 150 insectes meurent en moyenne chaque nuit par lampadaire.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.