Une pétition pour le droit de rester des Erythréens

GenèveLes Erythréens demandent aux autorités genevoises d'intercéder auprès du SEM pour qu'il cesse de lever leur admission provisoire.

Nous sommes venus ici pour la liberté, pas pour nous faire renvoyer», pouvait-on lire sur des pancartes. (Image prétexte)

Nous sommes venus ici pour la liberté, pas pour nous faire renvoyer», pouvait-on lire sur des pancartes. (Image prétexte) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, une pétition munie d'environ 3890 signatures a été déposée mercredi au Grand Conseil et au Conseil d'Etat. Lancée par les défenseurs du droit d'asile, elle demande le droit de rester des Erythréens. Quelque 150 personnes étaient rassemblées avant la session parlementaire.

«Nous voulons l'accès à la formation», «Nous voulons l'accès à la santé», «Renvoi ce n'est pas la bonne voie» ou encore «Nous sommes venus ici pour la liberté, pas pour nous faire renvoyer», pouvait-on lire sur des pancartes tenues par de jeunes Erythréens. De nombreux Genevois membres d'associations d'habitants qui soutiennent les migrants étaient aussi présents.

«Renvoi ce n'est pas la bonne voie»

Plusieurs jeunes Erythréens ont demandé l'asile à la Suisse ces dernières années, mais leurs requêtes sont désormais rejetées, soulignent la Coordination asile.ge et d'autres organisations. Exclus de l'aide sociale, ils se retrouvent dans la précarité et voient leurs efforts d'intégration anéantis. Or ils ne seront pas renvoyés en Erythrée, faute d'accord de réadmission.

La pétition demande de ne pas exclure de l'aide sociale cette population jeune et pleine de perspectives. Les Erythréens doivent pouvoir poursuivre leur formation dans le canton et exercer un travail rémunéré.

La pétition demande aussi au Parlement et au gouvernement de s'engager auprès du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) pour qu'il suspende les levées d'admissions provisoires et accorde aux Erythréens le droit de rester en Suisse avec un permis F ou B, avec effet immédiat et rétroactif. Enfin, Genève devrait solliciter le SEM pour mettre en place une action de régularisation extraordinaire. (ats/nxp)

Créé: 10.04.2019, 20h47

Articles en relation

Augmentation injustifiée des décisions de renvoi

Suisse-Erythrée Les conditions de l'asile se durcissent pour les Érythréens, selon l'Observatoire romand du droit d'asile et des étrangers. Plus...

Une vingtaine d'Erythréens risquent le renvoi

Suisse Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a présenté les résultats de son premier round de contrôle, mettant en doute l'admission provisoire pour plusieurs Erythréens. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.