Une plainte pour violation du secret de fonction

GenèveLe DIP a déposé une plainte à la suite des révélations dans les médias sur des affaires d'abus sexuels au collège de Saussure.

Le département de l'instruction publique (DIP) genevois est dirigé par Anne Emery-Torracinta.

Le département de l'instruction publique (DIP) genevois est dirigé par Anne Emery-Torracinta. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, une plainte pénale contre X pour violation du secret de fonction a été déposée par le Département de l'instruction publique. Cette action en justice intervient dans la foulée de révélations de la RTS et de la «Tribune de Genève» au sujet d'affaires d'abus sexuels au collège de Saussure.

Le dépôt de la plainte révélée vendredi soir par la RTS a été confirmée à l'ats Pierre-Antoine Preti, porte-parole du Département de l'instruction publique (DIP). Cette plainte contre X est une procédure relativement standard qui permet de se protéger des parties civiles, a-t-il précisé.

Cette plainte pénale vient clore une semaine agitée pour le DIP dirigé par la socialiste Anne Emery-Torracinta. Lundi, la magistrate expliquait ne pas pouvoir ouvrir - pour des raisons juridiques - d'enquête administrative suite aux témoignages anonymes de quatre ex-élèves de Tariq Ramadan qui l'accusaient d'abus sexuels.

Elle tenait une conférence de presse alors qu'elle avait reçu la veille une lettre signée par une quinzaine de personnalités genevoises qui accusaient le DIP d'«omerta institutionnelle» au sujet de ces affaires d'abus sexuels. Dans cette missive, ils demandaient précisément une enquête administrative.

Après avoir eu le temps de «lire tranquillement» cette lettre et d'«en prendre toute la mesure», comme l'a expliqué par la suite la conseillère d'Etat vendredi dans «Le Temps», elle a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête externe pour faire la lumière sur ce qui s'est passé autour de l'ex-enseignant Tariq Ramadan et au collège de Saussure.

Enfin jeudi, la RTS et la «Tribune de Genève» révélaient qu'une enquête administrative avait été ouverte récemment contre un professeur du collège de Saussure pour harcèlement sexuel. Le DIP a confirmé l'ouverture de cette enquête administrative sans donner de détails sur cette procédure en cours. (ats/nxp)

Créé: 16.03.2018, 19h26

Articles en relation

Une autre affaire au collège empoisonne le cœur du DIP

Affaire Tariq Ramadan Un cas d’abus dénoncé récemment au Collège de Saussure, à Genève, crée de vives tensions au sein de l’Instruction publique. Plus...

«Alerté, j’avais mis en garde le professeur Tariq Ramadan»

Affaire Ramadan L’ancien directeur du Collège de Saussure à Genève avait confronté l'enseignant aux accusations, dans les années 90. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.