Les professionnels du vapotage lancent un référendum

Restriction de publicitéLa loi genevoise assimilant la cigarette électronique aux produits du tabac est attaquée.

Le comité référendaire a jusqu’au 4 mars pour réunir au minimum 5294 signatures.

Le comité référendaire a jusqu’au 4 mars pour réunir au minimum 5294 signatures. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 17 janvier, le Grand Conseil genevois a adopté à l’unanimité un projet de loi du Conseil d’État restreignant, par mesure de prévention, la vente et la publicité du tabac, de l’alcool et de la cigarette électronique. Estimant que leurs arguments n’ont pas été pris en compte par la commission parlementaire qui a étudié le projet, les professionnels du vapotage ont lancé mercredi un référendum.

«La cigarette électronique est diabolisée bien qu’elle aide de nombreux fumeurs à se passer du tabac, s’indigne Isabelle Pasini, qui possède deux magasins à Genève et est la présidente de la toute nouvelle Association romande des professionnels de la vape (ARPV). Nous n’avons aucun problème avec l’interdiction de vente aux mineurs, mais cette loi va beaucoup trop loin sur d’autres points concernant le vapotage.»

Vitrines bâchées?

Plaçant sur même niveau la cigarette électronique que la cigarette ou l’alcool, le législateur interdit en effet largement d’en faire la publicité. «Telle que la loi est formulée, on ne pourra même plus exposer nos produits en vitrine, déplore-t-elle. Nous devrons les bâcher. Et nous ne pourrons plus non plus faire tester nos produits en magasin puisque le vapotage est interdit dans les lieux publics. Or les vapoteurs ont besoin d’essayer pour faire leur choix.»

Appel aux clients

Le comité référendaire a jusqu’au 4 mars pour réunir au minimum 5294 signatures. L’exercice est naturellement nouveau pour ces commerçants. «Nous allons commencer par solliciter nos clients en espérant qu’ils seront nos meilleurs ambassadeurs, précise Isabelle Pasini. Nous allons faire de notre mieux, en espérant que cela fera réfléchir nos politiciens.»

Créé: 05.02.2020, 17h16

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.