Passer au contenu principal

Des psychologues ont suivi vingt témoins des attentats

Des Genevois et Vaudois ont reçu un soutien d’urgence après des attentats survenus en France et en Belgique.

Après les attentats de Paris en novembre, Bruxelles en mars et Nice en juillet (photo), le groupe psy de la police genevoise s’est mobilisé
Après les attentats de Paris en novembre, Bruxelles en mars et Nice en juillet (photo), le groupe psy de la police genevoise s’est mobilisé
Reuters

Les attentats de masse survenus ces derniers mois dans les pays voisins ont aussi ébranlé des citoyens suisses. Comme en témoigne la cellule psy de la police genevoise (AGPsy-police), mobilisée de façon exceptionnelle après les attentats de Paris le 13 novembre, de Bruxelles le 22 mars et de Nice le 14 juillet. Retour d’expérience avec sa responsable.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.