Passer au contenu principal

Qui va racler? Un robot pardi!

L'appareil présenté en Valais montre qu'un robot peut apprendre un savoir-faire.

Le robot doit adopter sa pression à la meule ou au fromage.
Le robot doit adopter sa pression à la meule ou au fromage.
IDIAP

L’intelligence artificielle sert à bien des choses. Un robot a été la star de la foire du Valais, ce samedi, en montrant sa capacité à racler du fromage. «Il faut juste l’aider pour couper les religieuses», s’exclame François Foglia, directeur adjoint de l’institut de recherche Idiap, dont le groupe «Robot Learning & Interaction» est à l’origine du prototype.

Le défi tient au fait que racler n’est pas un geste répétitif. Tout expert de la raclette le sait, la pression varie suivant la meule ou le fromage. Cet art devait être enseigné à la machine, pour qu’elle s’adapte à des situations différentes. C’est Eddy Baillifard qui a guidé le bras artificiel, afin qu’il imite ses mouvements. «On n’est pas près de voir de tels appareils dans les restaurants, commente le fromager. Mais cette expérience peut aider à développer la robotique.»

Le projet, soutenu financièrement par le canton du Valais, illustre le potentiel de collaboration entre l’homme et la machine. Et vise à faire avancer une technologie qui pourra notamment permettre de réaliser des tâches dangereuses. «Le doctorant qui a travaillé sur ce robot cherche des solutions pour aider les personnes handicapées à s’habiller, ajoute François Foglia. L’idée est par exemple d’apprendre à la machine à mettre une chaussure à une personne dont le pied n’est pas toujours dans la même position.»

Cliquez ici pour voir la vidéo du robot qui racle.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.