Passer au contenu principal

Remontées mécaniques: soutien de 400 millions

Jeudi, un projet de fonds cantonal pour les remontées mécaniques a été validé par le Grand Conseil valaisan.

Les remontées mécaniques valaisannes emploient 5000 personnes, dont 1500 à l'année.
Les remontées mécaniques valaisannes emploient 5000 personnes, dont 1500 à l'année.
Keystone

Le Grand Conseil valaisan a largement accepté jeudi un fonds cantonal en faveur des remontées mécaniques doté de 400 millions de francs. Les Verts s'y sont opposés et l'Alliance de gauche s'est abstenue.

Le projet a été accepté par 98 voix contre 8 et 13 abstentions. Le fonds cantonal pour les remontées mécaniques totalisera 400 millions de francs articulés sous forme de prêts (270 millions de francs), de cautionnements (100 millions) et de subventions à fonds perdus (20 millions). Dix millions de francs seront provisionnés.

Un «compromis équilibré»

Les Verts et l'Alliance de gauche (AdG) ont proposé de réduire les montants et de revenir à un total de 320 millions de francs environ. «Nous ne remettons pas en question l'importance des remontées mécaniques pour le canton, mais il n'est pas acceptable de venir au stade de la décision avec des montants supérieurs», a relevé la députée verte Nathalie Cretton.

Le chef du département valaisan de la formation et de l'économie Christophe Darbellay a expliqué le calcul qui a mené aux 400 millions de francs et souligné que les montants «correspondent aux besoins» de la branche. Il s'est réjoui d'un «compromis équilibré», de la mise en place «d'un bon instrument» et attend maintenant «les projets des sociétés de remontées mécaniques».

40% des besoins

La loi sur l'encouragement des remontées mécaniques (LERM), entrée en vigueur le 1er mars 2019, prévoit la création d'un fonds cantonal pour les remontées mécaniques. Il doit servir à financier leurs investissements.

Les besoins de la branche pour ces prochaines années, estimées d'abord à plus de 800 millions de francs, ont été réévalués à un milliard. Le fonds cantonal de soutien représente le 40% de ce montant.

Le fonds sera géré par une commission de gestion, un administrateur et un organe de contrôle. Chaque demande de contributions sera soumise au Conseil d'Etat. Les 42 sociétés de remontées mécaniques valaisannes réalisent un chiffre d'affaires de 314 millions de francs environ. Elles emploient 5000 personnes, dont 1500 à l'année.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.