«Retrouver mon papa ôte un poids sur mon cœur»

AvalancheLa police valaisanne a retrouvé jeudi le corps du Vaudois disparu dans une avalanche à Riddes en mars. Son fils dit son soulagement

Image: DR/police cantonale valaisanne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est la fin d’une attente pénible pour la famille Wuilleret. Jeudi la police cantonale valaisanne a retrouvé le corps de Guy, leur mari et leur père, disparu dans une avalanche à Riddes le 16 mars dernier vers 14 h 45. La police l’a annoncé ce vendredi matin.

Le jour du drame, ce Vaudois de 57 ans, ancien président du Cercle de la voile de Vidy, skie avec deux proches dans le Vallon d’Arbi. Une coulée de neige emporte alors le groupe. L’un d’eux réussit à fuir la coulée, tandis que l’autre n’est pas totalement enseveli et pourra être extrait. Un groupe de trois Alsaciens est également emporté par l’avalanche. Leurs corps ont été retrouvés dans les jours qui ont suivi le drame.

«Avancer avec une ancre»

«Retrouver mon papa est un grand soulagement. Cela m’enlève un poids sur les épaules et sur le cœur, explique Nicolas Wuilleret. Jusqu’ici, c’était compliqué. Nous essayions d’avancer comme avec une ancre. Maintenant cette ancre est levée. Quand j’ai reçu la nouvelle jeudi soir, je l’ai prise comme une bonne nouvelle.»

Découvrir le corps de Guy Wuilleret à la fin du mois d’avril est une surprise pour sa famille. Selon les échos qu’elle avait eus de la police et des spécialistes de ce genre de situation, elle s’attendait à un épilogue au mieux à fin mai, voire jusqu’en juillet. «Mais la police nous avait dit qu’elle ferait tout pour que cela se produise avant juillet», ajoute Nicolas Wuilleret. Une cérémonie publique avait été organisée le 5 avril. Désormais la famille souhaite faire son deuil dans l’intimité.

Recherches régulières

Les recherches actives avaient été arrêtées dans les jours qui avaient suivi le drame, lorsque tout espoir de retrouver la victime vivante avait disparu. «Mais dans ce genre de cas, cela ne signifie pas que les recherches sont totalement terminées», explique Markus Rieder, porte-parole de la police cantonale valaisanne. «Notre groupe de montagne et les colonnes de secours continuent à se rendre régulièrement sur place.»

Ce jeudi, les hommes du groupe ont décidé de retourner sur les lieux après que la neige a en partie fondu. Le corps a été formellement identifié en soirée.

«Ces policiers, basés à Sion ont une formation spéciale pour les interventions en montagne», ajoute Markus Rieder. Selon lui, continuer les recherches permet aussi d’éviter que ce soit des promeneurs lambda ou des employés des stations de trouver le corps. (24 heures)

Créé: 27.04.2018, 10h23

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

«Si l’avalanche rend mon papa avant juillet, ce sera une bonne nouvelle»

Témoignage Le jeune homme dont le père est toujours porté disparu après l’avalanche du vallon d’Arbi (VS) raconte la fin des recherches et le deuil. Plus...

Avalanche à Riddes: un corps toujours introuvable

Valais Les recherches se sont poursuivies mercredi pour trouver le dernier disparu de l'avalanche du Vallon d'Arbi. En vain. Plus...

Avalanche à Riddes: un troisième corps retrouvé

Valais Les autorités ont découvert mardi une troisième personne disparue à la suite de la coulée de neige qui a lieu vendredi dans le Vallon d'Arbi. Plus...

Vaudois disparu: les recherches relancées

Riddes (VS) Deux skieurs sont toujours portés disparus dans l'avalanche de vendredi. Les recherches ont repris à l'aube mardi. Plus...

Le Vaudois emporté par la coulée toujours disparu

Riddes (VS) Les recherches pour retrouver les deux skieurs portés disparus dans l'avalanche n'ont pas repris à cause de la météo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...