Avec du scotch, il pille les troncs des églises

Faits diversUn pauvre diable est passé à confesse dans les locaux de la police. Il dit se faire 1000 fr par mois. Ment-il?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas de chance pour le voleur. Il s'est retrouvé nez à nez avec deux policiers dans une église. Le suspect est ressorti aussitôt de l'édifice religieux. Pas assez vite toutefois pour échapper aux gendarmes. Le pauvre diable avait 6 fr 25 dans ses poches, un rouleau de scotch et un mètre en rouleau qu'il avait modifié pour attraper la monnaie. Il avait également une carte de débit et une carte de crédit qui ne lui appartenaient pas ainsi qu'un téléphone portable de provenance douteuse, précise le communiqué de presse de la police.

Au poste, l'homme est passé à confesse. Le prévenu a reconnu avoir pénétré dans le sanctuaire pour voler de l'argent dans le tronc. Il a avoué avoir déjà commis cinq ou six vols d'argent dans ce lieu de culte. Il dit pouvoir «gagner» jusqu'à 1000 fr par mois en glanant les aumônes dans plusieurs églises. Il dit encore avoir trouvé dans la rue le téléphone et des cartes de crédit.

Le communiqué ne dit pas si le curé qui a participé à l’arrestation du malandrin en ayant donné son signalement à la police lui a pardonné. L'homme d'église avait eu son attention attirée par des bouts de scotch qui étaient restés collés dans la fente du tronc.

Escroquerie à la fausse pétition

Comment convaincre les badauds de vous donner de l'argent? Deux ressortissantes roumaines croyaient avoir trouvé une bonne astuce. Elles faisaient signer des pétitions, raconte encore la police. Leur feuille arborait le nom d'une association réelle en faveur de handicapés. Une fois ferrés les badauds – souvent des touristes, note la police – se voyaient invités à faire un geste concret en plus de leur signature. Les deux Roumaines sont de vieilles connaissances de la police. Elles expliquent habiter en France voisine, l'une depuis cinq ans l'autre depuis huit mois, et descendre en ville plusieurs fois par semaine. La plus ancienne avoue avoir escroqué des touristes ce que l'autre conteste.

La police rappelle qu'il est interdit aux associations de quêter sur la voie publique. Ces organismes peuvent remettre des bulletins de versement ou indiquer une adresse aux passants qui souhaitent contribuer à leurs causes.

Créé: 18.08.2016, 17h53

Info Lecteur – Témoin de l’actu? Informez-nous!

Info Lecteur

Vous avez été témoin d’un événement sortant de l’ordinaire? Mieux: vous l’avez photographié ou filmé? N’hésitez pas et partagez-le avec tous les lecteurs de 24heures.ch! Envoyez-nous vos informations par e-mail à info.lecteur@24heures.ch ou par MMS avec la mention "24 PHOTO", photos ou vidéos au 8000(CHF 1.50 par MMS). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.