Sécurité renforcée pour la venue d’Erdogan à Genève

Genève internationaleLe président de la Turquie est attendu lundi, à l'occasion du premier Forum mondial sur les réfugiés.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan sera présent à Genève pour l'ouverture du premier Forum mondial sur les réfugiés.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan sera présent à Genève pour l'ouverture du premier Forum mondial sur les réfugiés. Image: REUTERS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 2000 personnes sont attendues en début de semaine prochaine à Genève au Palais des Nations. Et parmi elles, le président turc Recep Tayyip Erdogan. Son pays est en effet l’un des organisateurs – avec le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), la Suisse, le Costa Rica, l’Éthiopie, l’Allemagne et le Pakistan – du premier Forum mondial sur les réfugiés, qui se tiendra mardi 17 et mercredi 18 décembre.

Quand les Kurdes manifestent

La sécurité sera évidemment renforcée pour cet événement exceptionnel, auquel prendront part plusieurs chefs d’État ainsi qu’une centaine de ministres. Car cette réunion intervient alors que ces derniers mois, les Kurdes ont manifesté à plusieurs reprises à Genève pour dénoncer la politique d’invasion menée par Erdogan dans le nord de la Syrie.

Ce fut notamment le cas le 19 octobre, où un millier de personnes ont défilé du square Chantepoulet au Palais des Nations, ou encore le 6 décembre. Par ailleurs, le 30 octobre, une dizaine de Kurdes de Suisse s’étaient enchaînés aux grilles du Palais des Nations. Et le 23 octobre au matin, un Kurde syrien s’est immolé par le feu devant le siège du HCR, situé près des Nations Unies.

Un quartier sous haute surveillance

Le quartier des Nations, logiquement, sera placé sous haute surveillance. D’autant qu’il abrite également la Mission permanente de la Turquie auprès de l’ONU. Mais, invoquant des raisons de sécurité, l’état-major de la police genevoise ne divulgue que des bribes d’informations. Ainsi, on ne saura pas, par exemple, si des renforts d’autres cantons ont été sollicités.

«Ce type d'événement nécessite la mise en place d'un dispositif exclusivement dédié à cette venue. Les mesures et donc le dispositif qui leur est lié sont élaborés sur la base des informations et recommandations fournies par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ainsi que par le Service fédéral de sécurité (SFS) et la police genevoise se conforme à ces exigences. La réussite de ce type de mission reposant, entre autres, sur la discrétion absolue en lien avec le dispositif mis en place, ni madame la commandante ni un autre membre de son état-major ne pourront vous fournir plus de détails», nous a ainsi répondu le service de presse.

Hélicoptères de l'armée et espace aérien restreint

On sait néanmoins que des hélicoptères des Forces aériennes suisses ont été mis à la disposition de la police genevoise durant le forum. De son côté, le Conseil fédéral a approuvé une restriction temporaire de l’espace aérien genevois les 17 et 18 décembre. La mesure, qui ne concerne que les avions de tourisme et les hélicoptères, prendra effet mardi à 8h et se terminera mercredi à 20h. Elle se limitera à une zone centrée sur la place des Nations.

Quant au président Erdogan, il se murmure qu’il arrivera déjà lundi soir à Genève.

Créé: 13.12.2019, 21h10

Articles en relation

Les Kurdes de Genève entre colère et désarroi

Place des Nations Un rassemblement est organisé ce jeudi pour protester contre l’offensive de l’armée turque. Plus...

Les Kurdes, à nouveau sacrifiés

Éditorial Plus...

La Turquie lance son offensive contre les Kurdes syriens

Turquie La 3e opération militaire turque en Syrie vise à établir une «zone de sécurité» pour y réinstaller 2 millions de réfugiés syriens. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...