Passer au contenu principal

Un stand d'échange de Samsung avant d'embarquer à Cointrin

Le Galaxy Note 7, potentiellement dangereux, est interdit par certaines compagnies aériennes. Un stand permet le troc.

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Lucien Fortunati/Tribune de Genève

Depuis samedi, un jeune homme tue le temps, accoudé au stand éphémère de Samsung installé à l’aéroport de Genève. Les autorités américaines de l’aviation civile ont décidé que le modèle de téléphone Galaxy Note 7, dont les batteries peuvent exploser, ne serait plus autorisé à bord des vols vers les Etats-Unis. Pour les autres destinations, c’est au bon vouloir des compagnies. Un comptoir a donc été mis en place par la marque près des guichets d’enregistrement pour offrir un téléphone de substitution aux voyageurs, le modèle S7.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.