Taxe sur les chiens: recours contre la brochure rejeté

GenèveLes partisans de l'abolition de l'impôt sur les chiens à Genève ont fait recours contre la brochure explicative, qui induirait les citoyens en erreur. La justice les a désavoués.

Les Genevois se prononcent le 9 février sur l'abolition de la taxe sur les chiens.

Les Genevois se prononcent le 9 février sur l'abolition de la taxe sur les chiens. Image: Joe Caione/Unsplash

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le recours du Mouvement de défense des propriétaires de chiens de Genève (MDPCG) contre la brochure de votation du 9 février sur l'abolition de l'impôt sur les chiens est rejeté par la Chambre constitutionnelle. Le président du MDPCG, Manuel Alonso Unica, ne compte pas en rester là.

Il estimait que cette brochure était orientée et incomplète. Son mouvement demandait un correctif à travers un communiqué de presse ainsi que dans sa version électronique. Il considérait notamment que la place accordée aux partisans de l'abolition de l'impôt était inégale par rapport à celle des opposants.

Mais la Chambre constitutionnelle de la Cour de justice n'est pas de cet avis. La brochure explicative ne contient aucune information qui induirait gravement le citoyen en erreur ni aucune appréciation de nature à influencer ou fausser de manière essentielle le résultat du vote, indiquent les juges.

Au Tribunal fédéral

«Il y a une manipulation de l'opinion et surtout beaucoup d'imprécisions capitales, toutes en faveur des partisans de l'abolition de l'impôt», a indiqué lundi Manuel Alonso Unica. Il fera recours au Tribunal fédéral.

Les Genevois se prononcent le 9 février sur l'abolition de la taxe sur les chiens. Considéré comme injuste et discriminatoire par le Comité pour l'abolition, cet impôt, qui rapporte 2,1 millions de francs au canton et aux communes, est jugé nécessaire par les référendaires afin de couvrir les coûts liés au nettoyage des déjections et à la mise à disposition de caninettes. (ats/nxp)

Créé: 03.02.2020, 15h54

Articles en relation

Six mois de prison ferme pour avoir tué un chien

France Un jeune de 22 ans avait tué, par vengeance, un chien qui se baladait dans la région parisienne avec sa maîtresse. Il va derrière les barreaux. Plus...

Un léger mieux pour les animaux de compagnie

Jordanie Hôtels pour animaux, séances de toilettage ou de manucure... les Jordaniens changent la vie de chien de leurs amis à pattes. Plus...

Le TF dispense un chien et son maître de cours

Justice Un dogue argentin avait effrayé un coursier. Le Service vétérinaire du canton de Berne avait imposé au maître de l'animal de suivre un cours. Le Tribunal fédéral a tranché. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.