Trafiquants de drogue expulsés de Suisse

ValaisDeux hommes qui dealaient de la cocaïne dans les régions de Monthey et Martigny ont été expulsés dans leur pays d'origine après avoir purgé leur peine en Suisse.

Les deux trafiquants sont interdits de séjour en Suisse pour 10 ans.

Les deux trafiquants sont interdits de séjour en Suisse pour 10 ans. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Nigérien de 22 ans et un Sénégalais de 23 ans, arrêtés en janvier et juin 2018, ont été expulsés dans leur pays d'origine après avoir purgé leur peine en Suisse, fait savoir la police valaisanne mardi dans un communiqué. Les deux hommes dealaient de la drogue dans le Bas-Valais et avaient écopé de 26 et 30 mois de prison avec sursis partiel.

Le premier, arrêté pour séjour illégal en Suisse, avait développé un important trafic de cocaïne entre le Chablais et le Bas-Valais. Il avait réussi à écouler au moins 500 grammes de drogue en 6 mois. Plusieurs milliers de francs ainsi que 10 grammes de cocaïne avaient été saisis chez lui.

Le second dealer faisait l'objet d'un mandat d'arrêt pour trafic de stupéfiants. Les investigations avaient montré qu'il s’était livré à un trafic de cocaïne durant l’été 2017 avant de regagner le Sénégal. Revenu en Suisse au printemps 2018, il avait repris son trafic avant d’être arrêté. L'homme avait écoulé près d’une centaine de grammes de drogue, principalement dans la région de Martigny.

Les deux trafiquants sont interdits de séjour en Suisse pour 10 ans.

Créé: 10.12.2019, 08h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.