Passer au contenu principal

La traversée du lac ne fera pas des miracles seule

Un bouclement autoroutier fait espérer de fortes baisses du trafic en ville. Mais ce résultat s’obtient aussi en développant les transports publics.

Image d'illustration tirée du rapport «Traversée du lac – Pour le bouclement autoroutier de Genève», publié en 2014
Image d'illustration tirée du rapport «Traversée du lac – Pour le bouclement autoroutier de Genève», publié en 2014
Etat de Genève
Voir le contenu

A quoi ça sert, un périphérique? A tourner en rond autour de la ville tout en la ruinant, maugréent les opposants à la traversée du lac. A guérir tous les maux genevois et transmuer ses avenues en prairies, louent les supporters du projet. Les études réalisées par l’Etat promettent, elles, que le trafic urbain pourrait être fortement réduit grâce à une traversée du lac. Mais cette infrastructure ne serait pas le seul ingrédient du miracle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.